RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

L’assurance qualité pour les programmes d’études supérieures : le design d’un modèle dans une université chilienne

1 mars 2017 Universitaire

Cet article propose un modèle pour améliorer l’auto-régulation en ce qui a trait à la qualité des programmes d’études supérieures. Il s’agit d’un modèle ayant été développé dans une université chilienne, la Universidad Catolica de la Santisima Concepcion (UCSC).

Publié en février 2017 dans l’International Review of Research in Open and Distributed Learning, cet article a été rédigé par cinq chercheurs issus de l’Universidad Catolica de la Santisima Concepcion (UCSC) et de la Pontificia Universidad Catolica de Valparaiso. Ceux-ci soutiennent que la qualité de l’éducation au Chili constitue un thème controversé ayant fait l’objet de nombreux débats publics au cours des dernières années. C’est la raison pour laquelle ils ont entrepris de développer un modèle d’assurance qualité.

Le travail de recherche entrepris visait principalement à élaborer une référence sur le plan théorique, mathématique et informatique afin d’optimiser le processus d’autorégulation, d’auto-évaluation et d’accréditation des programmes de maîtrise et de doctorat de la UCSC.

L’approche méthodologique

La recherche, de nature descriptive, repose sur une approche mixte. Elle se base à la fois sur des références théoriques et empiriques relatives aux systèmes d’accréditation. En effet, une analyse de la situation a été réalisée auprès d’informateurs clés par le biais de questionnaires. Par la suite, ce sont huit dimensions, 48 catégories, 126 normes and 152 indicateurs issus de la recherche théorique qui ont été validés à l’aide d’un instrument informatique. Enfin, des experts nationaux et internationaux (des informaticiens, des psychologues, des ingénieurs, des enseignants, des étudiants gradués, des directeurs de recherche et des vice-recteurs), de même que des usagers, ont participé à un autre exercice de validation. La méthode Delphi qui vise l’établissement de consensus entre les experts consultés a été utilisée afin de procéder à l’analyse. À noter que ce sont 16 programmes de cycles supérieurs de l’UCSC qui ont été impliqués dans le processus de recherche qui a été mené.

Un modèle nécessaire

Au terme de la recherche, un modèle constitué d’un cadre théorique, d’un cadre mathématique et d’une plateforme informatique a été produit. Au cœur de ce modèle en quatre phases, qui a été rendu disponible en ligne pour les directions départementales, se trouve une matrice comprenant huit dimensions (et leurs catégories) :

  • Institutionnelle;
    • cohérence avec le projet éducatif
    • cadre curriculaire
    • plan de développement stratégique de la faculté ou de l’institut
  • Curriculaire;
    • design curriculaire
    • types de programmes
    • mode
    • critères d’admission
    • processus de sélection des étudiants
    • profil des diplômés
    • critères de graduation
    • processus éducatif
    • flexibilité
    • type de curriculum
    • approche curriculaire
    • plans et programmes
    • articulation des cycles d’études
  • Académique;
    • dotation
    • qualité de l’enseignement
    • capacité de recherche des professeurs
    • réseaux de collaboration
    • mobilité
    • rétention
    • graduation
    • qualité du suivi
    • formation avancée du capital humain
  • Recherche;
    • intégration de la recherche post-graduée
    • post-doctorat
    • doctorat
    • maîtrise
    • spécialités médicales
    • gestion des connaissances
  • Gestion (management);
    • auto-évaluation
    • auto-régulation
    • accréditation
    • règles et règlements
    • financement
    • administration
    • employabilité
  • Infrastructure;
    • pour l’enseignement
    • pour la recherche
  • Services;
    • Bibliothèques
    • Informatique
    • Systèmes de bourses
    • Événements intégrant des étudiants
  • Relations institutionnelles;
    • avec la société
    • avec la compagnie
    • avec le système public
    • institutionnelle.

Les auteurs de l’article concluent que les résultats de leur recherche appuient fortement l’idée que le développement d’un tel modèle est nécessaire pour s’assurer de la qualité des programmes.

Par ailleurs, ils soutiennent que le modèle produit pourrait être appliqué à d’autres programmes d’études supérieures du moment que certaines adaptations aux standards locaux (des établissements et des pays) sont effectuées.

 

Pour accéder directement à l’article de l’International Review of Research in Open and Distributed Learning

 

 

Mots-clés:

© 2020 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés