RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Parcours en enseignement supérieur | Résultats

30 octobre 2019 Collégial et universitaire

Statistique Canada a récemment publié une analyse des données sur le parcours des étudiants postsecondaires entre 2010 et 2015.

En cinq ans, plus de 320 000 étudiants se sont inscrits à un programme postsecondaire au Canada, du collégial au doctorat. La plupart ont terminé leurs études, d’autres les ont abandonnées ou ont changé de programme.

Statistique Canada a dégagé trois grandes tendances de son analyse intitulée Parcours des étudiants à travers le système d’éducation postsecondaire au Canada, 2010 à 2015.

Plus de 4/5 étudiants suivent toujours leur programme deux ans après leur inscription

Un an après le début de leur programme de premier cycle, 89 % de ces étudiants poursuivent à temps plein ou partiel le même programme, tandis qu’une petite proportion d’entre eux (2 %) continuent leurs études postsecondaires dans un autre programme.

En 2012, soit deux ans après l’inscription initiale, le taux de persévérance des étudiants de premier cycle recule à 83 %.

Les femmes (43 %) sont moins susceptibles que les hommes (57 %) d’être inscrites dans un programme de 1er cycle en sciences et technologies. Elles ont aussi un taux de changement des sciences et technologies vers les sciences humaines et sociales plus élevé après leur première année, soit 13 % des femmes par rapport à 7 % des hommes.

Toutefois, les femmes qui poursuivent leurs études en sciences et technologies prennent moins de temps en moyenne à obtenir leur diplôme de premier cycle que leurs homologues masculins.

Les taux de diplomation du Québec et de l’Ontario sont les plus élevés au Canada

Le Québec et l’Ontario sont les deux provinces où les taux de diplomation sont les plus élevés parmi les étudiants inscrits à un programme menant à un grade de premier cycle.

Parmi les étudiants du Québec, 62 % obtiennent leur diplôme de premier cycle dans un délai de quatre ans, la proportion augmentant pour se situer à 84 % pour ce qui est d’un délai de six ans.

Image : Pixabay

Dans la plupart des provinces, à l’exception du Québec, moins de la moitié des étudiants de premier cycle terminent leur programme quatre ans après leur inscription initiale. Cette proportion augmente à la sixième année suivant l’inscription, variant de 52 % (Terre-Neuve-et-Labrador) à 76 % (Ontario).

Les étudiants qui commencent un programme collégial sont les plus susceptibles de changer de titre scolaire

Parmi les étudiants qui ont commencé un programme menant à un diplôme de niveau collégial en 2010 à l’âge de 19 ans ou moins, 9 % d’entre eux ont changé de programme après un an. De plus, 8 % d’entre eux ont obtenu un titre scolaire différent de celui du programme dans lequel ils avaient commencé après une période de quatre ans, alors que 13 % d’entre eux ont obtenu un titre scolaire différent après six ans.

Autre résultat marquant : six ans après le début de leur programme menant à un diplôme de niveau collégial en 2010, 32 % des étudiants n’avaient pas encore obtenu leur sanction d’études, qu’il s’agisse d’un diplôme ou d’un autre titre, et ne poursuivaient plus leur titre scolaire dans une institution postsecondaire publique au Canada.

Lire le communiqué Parcours des étudiants à travers le système d’éducation postsecondaire au Canada, 2010 à 2015 de Statistique Canada

Mots-clés: -

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés