RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

L’avenir professionnel des doctorants

26 juin 2014 Universitaire

Un article rédigé par Natalie Samson (Affaires Universitaires) nous en apprend davantage sur une étude ontarienne portant sur l’objectif des études supérieures en sciences humaines.

D’après une analyse de Natalie Samson (2014), un messages clef ressorti du Congrès des sciences humaines de cette année, qui s’est déroulé à l’Université Brock de Saint Catharines (Ont.) du 24 au 30 mai 2014 est à retenir : « les programmes d’études supérieures en sciences humaines, leurs professeurs et leurs administrateurs ne préparent pas bien les étudiants à la vie après l’obtention de leur doctorat ».

En fait, « selon un groupe d’experts composé de quatre représentants du projet sur l’avenir des études supérieures en sciences humaines (Future of Graduate Training in the Humanities Project), commandité par plusieurs partenaires dont le Conseil de recherches en sciences humaines, a présenté son livre blanc sur l’avenir des titulaires de doctorats en sciences humaines (White Paper on the Future of the PhD in Humanities) ».

Publié l’an dernier, « le rapport soutient qu’il faudrait repenser l’objectif de l’enseignement supérieur, particulièrement en sciences humaines, afin de mieux préparer les étudiants à occuper des emplois ailleurs qu’en milieu universitaire. Il présente 7 recommandations pour la réforme des programmes de doctorat, dont celle de permettre le remplacement de la thèse classique par un « ensemble cohérent de projets », de limiter les programmes de doctorat à une durée de cinq ans et de recruter des candidats qualifiés ayant des ambitions autres que l’enseignement supérieur ».

Lire l’article L’avenir professionnel des doctorants, un sujet chaud du congrès de cette année dans Affaires universitaires.

Mots-clés: - - - -

© 2022 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés