RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

L’École des Grands : réussite éducative et mentorat | Nouvelle

23 septembre 2021 Collégial

Sous l’égide de la Fondation W, l’École des Grands a le vent dans les voiles cet automne. Le programme de mentorat a récemment conquis le cœur de plusieurs nouveaux cégeps : le Cégep de Trois-Rivières, le Collège de Rosemont, le Cégep régional de Lanaudière à Joliette, le Collège Montmorency et le Collège de Maisonneuve.

En plus de compter maintenant neuf établissements collégiaux qui offrent le programme de mentorat dans 13 écoles primaires participantes, l’École des Grands vient de recevoir un investissement de 20 000 $ de la Fondation W. Grâce à cette somme, les élèves participant à ce programme « phare » de la Fondation pourront recevoir des petits déjeuners. Pour une vue complète des écoles et cégeps participants.

Mission : égalité des chances et réussite éducative

Fondé en 2015 au Cégep Marie-Victorin par Alisha Wissanji, professeure et chercheuse ainsi que présidente de la Fondation W, le programme l’École des Grands lutte contre la pauvreté et le décrochage scolaire grâce à son offre de mentorat.  

La réussite éducative est au cœur de la mission de l’École des Grands, un programme parascolaire qui a cours en dehors des heures de classe. Précisément, des étudiant·es au collégial s’investissent auprès d’élèves du primaire pour les aider à faire leurs devoirs. Ils tentent aussi d’agir comme des « éveilleurs scientifiques ».

Concrètement, le programme permet aux élèves du primaire de croire en la possibilité d’études collégiales pour eux·elles. En outre, il permet aux participant·es (tant les élèves que les cégépien·nes) de développer des compétences sociales qui alimentent une attitude résiliente à l’égard des épreuves ou des défis. Le site web de l’École des Grands évoque la « résilience académique d’élèves vulnérables au primaire » grâce à ses mentor·es.

Les valeurs inculquées aux élèves par le biais des mentor·es sont : « l’effort, le dépassement de soi, l’apprentissage par le jeu, l’exploration et la découverte, la responsabilité sociale et personnelle. » (Site web de l’École des Grands)

Image : Canva

Une aide ciblée

« Les écoles primaires participantes sont situées principalement au 10e, 9e ou 8e rang décile de l’indice de milieu socio-économique (IMSE) du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES). Afin d’être éligible, un·e élève doit avoir une moyenne générale entre 50% et 70% et être sélectionné par son enseignant·e. »

Ibid.

Quant aux cégépien·nes mentor·es, qui sont des bénévoles formé·es sur mesure pour le mentorat, ils·elles sont également supervisé·es sur une base hebdomadaire.

Impacts mesurés

Chaque année, la réussite scolaire des jeunes participant·es est mesurée par des chercheuses de l’Université de Montréal et de l’Université du Québec à Montréal. Les résultats sont significatifs : les élèves du primaire voient leurs notes augmentées dans les matières révisées avec les mentor·es. Concernant les cégépien·nes :

« Selon une analyse longitudinale prétest et post-test, [les mentor·es] démontrent une augmentation de leur réussite éducative à travers l’augmentation de leur sentiment d’autonomie, leur engagement comportemental dans leurs études et leur motivation intrinsèque face à leurs études. »

Ibid.

Pour joindre la Fondation W ou offrir le programme de mentorat l’École des Grands dans une école ou un cégep.

Sources : Site web l’École des Grands

Site web de la Fondation W

Mots-clés: - -

© 2021 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés