RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Mesures pour la réussite | Publication

19 novembre 2019 Collégial et universitaire

Un récent article de Steve Mintz, conseiller en réussite au Hunter College, un établissement rattaché à City University of New York (CUNY), fait état de mesures institutionnelles pour améliorer la réussite étudiante.

Selon Mintz, les campus où les taux de rétention et d’obtention de diplômes progressent ont adopté des mesures favorisant la réussite. Il en présente huit :

Améliorer l’intégration

La façon dont le campus est présenté aux nouveaux étudiants a un impact durable sur leur réussite ultérieure, selon le conseiller. Les étudiants devraient être rapidement informés des services de soutien. De plus, des initiatives de préparation à l’inscription et des boot camps peuvent être organisés pour s’assurer que les étudiants réussissent en première année.

Consolider la première année

Mintz réfère ici aux Meta Majors, une expérience intégrée offerte aux classes de première année qui vise à offrir aux nouveaux étudiants une communauté de soutien, des relations étroites avec les enseignants et les camarades de classe, des conseillers disponibles, etc. Les Meta Majors peuvent inclure une formation en gestion du temps et en techniques d’étude et aider les étudiants à explorer les possibilités de carrières dans leur discipline.

Privilégier un counseling fondé sur des données

Selon Mintz, l’utilisation des données ne doit pas être complexe; il peut s’agir, par exemple, d’alertes qui avertissent les conseillers lorsque des étudiants sont en difficulté. Ceux-ci peuvent ainsi être encouragés à bénéficier des centres d’apprentissage, du tutorat, des groupes d’étude et de l’enseignement complémentaire. En même temps, l’identification des cours avec un nombre très élevé d’étudiants en difficulté peut permettre leur refonte.

Exposer rapidement les étudiants au choix de carrière

Les établissements devraient fournir aux étudiants, dès le début de leurs études, des données pertinentes sur le marché du travail, y compris les secteurs d’emploi en croissance, les salaires de départ, les compétences demandées et les exigences en matière d’études. Les établissements peuvent également leur présenter des anciens étudiants diplômés maintenant sur le marché du travail. Enfin, des ateliers de formation peuvent être offerts pour aider les étudiants à acquérir des compétences recherchées et offrir des conseils les préparant aux études supérieures ou au marché du travail.

Image : Pixabay

Favoriser l’apprentissage par l’expérience

Les occasions d’apprentissage par l’expérience devraient être multipliées, comme les stages, la recherche encadrée, les expériences d’apprentissage sur le terrain, l’apprentissage par le service et les études à l’étranger. Selon Mintz, ces activités aident les étudiants à clarifier leurs objectifs scolaires et professionnels et à développer leurs compétences.

Améliorer les services de soutien aux étudiants

La plupart des étudiants abandonnent l’enseignement supérieur non pas pour des raisons scolaires, mais en raison des défis de la vie. Pour aider les étudiants à les relever, les campus devraient offrir une aide financière d’urgence et une aide au logement, au transport, à la nourriture et à la garde des enfants.

Favoriser un sentiment d’appartenance axé sur la réussite

Les étudiants qui abandonnent leurs études se sentent souvent mal accueillis sur le campus et incapables de répondre aux attentes scolaires. En revanche, les étudiants qui réussissent ont le sentiment d’être en contact avec le corps professoral, leurs camarades de classe et les conseillers, et ont une attitude positive quant à leur capacité d’atteindre leurs objectifs.

Des mesures simples pour favoriser cette attitude peuvent être d’encourager les étudiants à participer aux activités du campus et à se joindre à des groupes d’intérêt étudiants. Ces expériences favorisent le renforcement des liens entre les étudiants, le corps professoral et les membres du personnel.

Supprimer les obstacles institutionnels à la réussite

Des exigences excessivement compliquées, des cours bloqués ou des cours non disponibles peuvent constituer de sérieux obstacles à la réussite des étudiants. Les établissements doivent élargir leur offre de cours, notamment par le biais de cours en ligne. Ils doivent simplifier les exigences inutilement complexes relatives au diplôme et prendre des mesures pour éliminer les obstacles au programme d’études.

Mintz conclut en précisant que les facteurs pédagogiques de réussite des étudiants ne doivent pas être négligés : les étudiants qui réussissent ont le sentiment que leurs cours sont pertinents et engageants et que leurs enseignants se soucient réellement de leur apprentissage et de leur réussite. L’apprentissage actif peut ainsi contribuer de manière significative à l’amélioration du développement des compétences et à un meilleur engagement des étudiants dans leur apprentissage.

Consulter l’article The 8 Steps Institutions Need to Take to Improve Student Success

Mots-clés: - - - - - - -

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés