RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Projets spéciaux d’expérience d’enseignement au Département

24 août 2009 Universitaire

Auteurs:
Brenda Dunn-Lardeau, Directrice du département d’Études littéraires, Université du Québec à Montréal
Marie-Andrée Morache, Doctorante, Université du Québec à Montréal
Evelyne Gagnon, Doctorante, Université du Québec à Montréal
Alain Farah, Doctorant, Université du Québec à Montréal

Grâce au soutien financier du BEP (Bureau de l’Enseignement et des Programmes), le Département d’Etudes littéraires offre depuis 2001 aux étudiants au PhD ou, dans des cas exceptionnels, à ceux qui sont en rédaction avancée du mémoire de maîtrise, la possibilité d’acquérir une « expérience d’enseignement » en assumant de une à trois séances de cours au premier cycle, sous la supervision de l’un de nos professeurs réguliers.

Pour parler de cette expérience et de ses bienfaits qui sont d’ordre varié, tant à court qu’à moyen terme, nous avons demandé à trois étudiants de nous livrer sur le vif leurs témoignages encore tout chauds qui relatent avec franchise et acuité leurs nouveaux apprentissages tout comme la relation de confiance qui s’est établie avec le professeur titulaire chargé d’encadrer leurs premières armes dans l’enseignement universitaire. 

 

Extrait 

« Il s’agit d’une expérience intermédiaire d’une grande valeur pour le doctorant qui désire frayer avec l’enseignement universitaire, tout en préservant le temps et la disponibilité nécessaires à la poursuite de ses propres recherches. J’ai alors pu investir momentanément l’autre versant d’un métier que je ne connaissais encore que partiellement, c’est-à-dire d’une posture de spectatrice. J’en ai conséquemment pris la mesure, convaincue à l’avance du travail et de la rigueur qu’il exige. »

 

Lire l’article

 

Mots-clés: - -

© 2022 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés