RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Jeu sérieux et compétences numériques | Nouvelle

19 mai 2021 Collégial et universitaire

Le Fonds de développement de l’enseignement à distance (FODED) vient d’octroyer une subvention au projet de jeu sérieux du professeur Patrick Plante de l’Université TÉLUQ.

Intitulé Jeu sérieux sur la compétence numérique étudiante à l’université, le projet du professeur de l’Université TÉLUQ innove dans le champ des stratégies d’apprentissage non conventionnelles en mettant l’accent sur la dimension ludique et la participation d’étudiant·es à la conception de son projet.

Tous les établissements du réseau de l’Université du Québec sont impliqués dans ce projet ambitieux, axé sur le développement des compétences numériques des étudiant·es. Cette compétence essentielle et transversale est une priorité de l’Université du Québec.

Si le jeu sérieux est une stratégie d’apprentissage depuis plusieurs années, sa bonne utilisation varie selon les enseignant·es.

Un atelier pour démystifier le jeu sérieux dans le programme d’études en médecine

À l’occasion du Mois de la pédagogie, organisé par la Faculté de médecine de l’Université Laval, les professeurs Patrick Plante et Gustavo Adolfo Angulo Mendoza (Département Éducation, Université TÉLUQ) ont animé l’atelier « Jeu sérieux et ludification : de la compréhension à l’expérimentation ».

« L’oxymore “jeu sérieux” allie le sérieux de la pensée et des problèmes qui l’exigent, et la liberté expérimentale et émotionnelle du jeu actif. Le jeu sérieux combine la concentration analytique et interrogative du point de vue scientifique avec la liberté intuitive et les récompenses des actes artistiques et imaginatifs. »

Clark C. Abt, Serious Games, 1970, p. 11-12, cité p. 11 de la présentation de Plante et Mendoza (traduction libre).

Les activités de cet atelier ciblaient surtout le contexte d’apprentissage des étudiant·es en médecine. Cela dit, l’atelier visait aussi à démystifier le jeu sérieux. La présentation de Plante et Mendoza permet de réfléchir au sens de ce jeu inédit qui combine le sérieux et la dimension ludique. Outre, la présentation de l’origine et de la définition du jeu sérieux, il y est question des avantages et des défis d’utiliser cette ressource en contexte d’apprentissage.

Image : présentation de Plante et Mendoza, p. 51

Référence : Plante P. et Mendoza G. A. A. (2021). Jeu sérieux et ludification : de la compréhension à l’expérimentation. Activité de développement professionnel dans le cadre du Mois de la pédagogie. Faculté de médecine de l’Université Laval.

Pour lire le communiqué de l’Université TÉLUQ.

Mots-clés: -

© 2021 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés