RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

La Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke lance son Pôle d’innovation technopédagogique

1 mai 2017 Universitaire

La Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke a décidé de prendre des moyens innovants afin de transformer en atouts les nombreux défis qu’apportent les technologies du 21e siècle aux milieux éducatifs. Son objectif? Faire prendre un véritable virage technopédagogique aux futurs professionnels de l’éducation. C’est dans cette optique qu’elle a lancé son Pôle d’innovation technopédagogique.

Des questions liées à la technopédagogie qui se multiplient

On apprend dans la page Actualités du site Web de l’Université de Sherbrooke du 19 avril dernier que la Faculté d’éducation de cet établissement, en lançant son Pôle d’innovation technologique, souhaite apporter des réponses aux questions qui se multiplient dans le secteur de la technopédagogie. Parmi celles qui ont été répertoriées, on note les suivantes :

  • Comment utiliser la technologie pour améliorer sa gestion de classe?
  • Quelles sont les nouvelles ressources pour aider un élève en difficulté en mathématiques? En langue?
  • Comment les professionnels de l’éducation peuvent-ils adapter les technologies pour concevoir des activités qui améliorent les apprentissages des élèves?
  • La technologie peut-elle aider un élève qui connaît des difficultés comportementales?
  • Peut-on la mettre à profit pour contrer l’intimidation?

Optimiser l’usage de la technopédagogie

Julie Desjardins, la vice-doyenne à la formation de la Faculté d’éducation, indique que l’objectif est de former différents types de professionnels, qu’ils soient par exemple pédagogues, psychoéducateurs ou spécialistes de l’orientation, afin qu’ils soient «alertes, ouverts et à l’affût des développements scientifiques et technologiques susceptibles d’enrichir leur pratique». L’idée est de permettre à ces professionnels d’optimiser l’usage de la technopédagogie au service de l’apprentissage des élèves du Québec.

Par ailleurs, il est important pour les responsables du Pôle de ne pas limiter la technopédagogie aux outils qui y sont liés. Il est aussi question d’approches qui doivent favoriser l’apprentissage.

Un complément à une politique

En décembre 2016, l’Université de Sherbrooke s’est également dotée d’une Politque sur l’enrichissement de la formation par le numérique. Celle-ci vise également à faire évoluer la pédagogie universitaire, que ce soit par la formation à distance, les classes inversées ou les espaces d’apprentissage actifs, par exemple.

Ces ajouts récents démontrent bien qu’il s’agit d’une priorité institutionnelle. À terme, espèrent les dirigeants de l’université, c’est toute la société qui en bénéficiera, grâce au travail accompli par les diplômés de cet établissement.

 

Pour accéder directement à l’article sur la page Actualités du site Web de l’Université de Sherbrooke

 

Mots-clés:

© 2020 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés