RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Conseiller·ère pédagogique, pandémie et réussite | Résultats

31 mai 2021 Collégial et universitaire

Le rapport de recherche intitulé « La fonction de conseillère ou de conseiller pédagogique au Québec en contexte de pandémie » a retenu l’attention du CAPRES. Réalisé par une équipe de chercheuses de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke – Nancy Granger et Suzanne Guillemette (professeures), et Bianca B.-Lamoureux (assistante de recherche) –, il met en exergue les enjeux propres à un rôle constituant un maillon essentiel de la réussite scolaire.

Un rôle crucial

La pandémie a bouleversé les modes d’apprentissage au sein des établissements d’enseignement. Granger, Guillemette et B.-Lamoureux parlent de « rupture éducative » (p. 2) alors que les stratégies pédagogiques ont dû être adaptées rapidement afin d’offrir des formations de qualité, souvent à distance.

Ainsi, le rôle des conseiller·ères pédagogiques (CP) s’est complexifié. Leur expertise et leur adaptabilité se sont avérées cruciales pour trouver des stratégies pédagogiques stimulant la motivation et la réussite de la population étudiante ébranlée par le contexte d’incertitude et de changement.

Problématique et cadre conceptuel

Au regard des turbulences éprouvées cette année par les CP dans l’exercice de leurs fonctions, les autrices ont entrepris de sonder des CP quant aux « tensions de rôles » qu’ils ont pu vivre professionnellement dans ce contexte exceptionnel (p. 5).

« Comment les CP ont mis à profit leurs expertises et mobilisé leurs ressources afin de soutenir le milieu scolaire en temps de pandémie en vue d’en dégager des savoirs professionnels. »

Granger, Guillemette et B.-Lamoureux (2021), p. 6

Au moins quatre notions contribuant à comprendre la fonction de CP, soit celle de rôle, de compétence professionnelle, de l’agir compétent et de l’environnement capacitant, sont définies dans le rapport. De plus, les chercheuses étayent quatre « situations emblématiques » de la « conseillance pédagogique », soit conseiller, former, accompagner et innover (p. 9).

Méthodologie

Le recrutement des participant·es à la recherche s’est effectué en octobre 2020. Trois bassins de répondant·es potentiel·les ont été utilisés pour recruter les participant·es : les étudiant·es inscrits ou ayant terminé le microprogramme en conseillance pédagogique de l’Université de Sherbrooke, l’association des conseiller·ères pédagogiques du Québec (ACCPQ) et les réseaux sociaux. Les 155 participant·es (dont 132 femmes et 23 hommes) ont accepté de remplir un formulaire en ligne de 26 questions. Les thèmes abordés dans ce questionnaire sont énumérés dans la section « résultats ».   

Image : sujets des interactions avec les enseignant·es durant la pandémie (Granger, Guillemette et B.-Lamoureux, 2021, p. 20)

Résultats

Les résultats de la recherche présentent le profil des CP répondants, leur profil de formation continue, leurs activités professionnelles, la nature de leurs collaborations, leurs sources de satisfaction et leurs souhaits au regard de leur profession.

Entre mars et juin 2020, quatre types d’interventions ont été menées par les CP :

  • Les technologies numériques : 39.5 %;
  • l’organisation scolaire : 18 %;
  • l’insertion professionnelle : 3 %;
  • tâches liées à la gestion de la pandémie : 39.5 % (p. 17).

En ce qui concerne les collaborations, les CP interagissent avec quatre groupes, soit les enseignant·es, les autres collègues CP, les directions d’établissement et les autres acteur·trices scolaires. Les sujets de leurs interventions auprès du personnel enseignant étaient variés, mais portaient, entre autres, sur le recours aux outils numériques en raison de la transition vers l’enseignement en ligne (voir image pour les pourcentages détaillés).

Concernant les sources de satisfaction ou d’insatisfaction au travail des CP, le manque de temps et le travail improductif ressortent comme des irritants principaux, tandis que l’accompagnement et la collaboration ressortent comme des gratifications aux yeux des CP.

 « Je remettrais la pédagogie au cœur des priorités actuelles. Je rendrais incontournable dans la tête des gestionnaires la collaboration avec le CP pour soutenir leur école dans le développement d’une culture collaborative au service du développement des compétences professionnelles ».

Témoignage d’un CP concernant un souhait au regard de sa profession, dans Granger, Guillemette et B.-Lamoureux, 2021, p. 28

Discussion

Quatre objectifs présentés en introduction du rapport structurent la section « discussion » :  portrait du rôle des CP en temps de pandémie; activités professionnelles et types d’interventions en contexte de pandémie; expertises existantes et ressources mobilisées chez les CP; défis que recèle cette fonction et pistes de solution (p. 6). À ces objectifs s’ajoute l’importance de la formation continue.

Image : Pixabay

Concernant l’objectif « défis et pistes », il ressort notamment de la recherche que les CP veulent la reconnaissance de leur expertise et de leur jugement professionnel par les gestionnaires. Ils souhaitent des mandats mieux définis et, surtout, un allégement de leurs tâches afin de disposer de plus de temps pour mieux répondre aux besoins de leurs collaborateur·trices (p. 36).

En somme, le rapport dévoile que, « confrontés à l’urgence d’agir » en raison de la pandémie, les CP ont besoin de travailler en concertation avec d’autres professionnel·les de l’enseignement pour assurer la réussite scolaire. Cinq pistes ont été identifiées par l’équipe de recherche :  

• « Assurer de courts temps de concertations à une fréquence suffisamment élevée;

• développer des binômes (équipe de travail) pour sortir de l’isolement;

• identifier les priorités d’action à court terme pour mieux répondre à la situation;

• avoir accès aux conditions matérielles et au soutien humain qui les accompagnent pour mener les interventions;  

• développer une capacité d’adaptation collective et multidisciplinaire pour répondre aux impondérables. »

Granger, Guillemette et B.-Lamoureux, 2021, p. 38

Référence : Granger, N., Guillemette, S. et B.-Lamoureux, B. (2021). La fonction de conseillère ou de conseiller pédagogique au Québec. Rapport de recherche. Québec : Université de Sherbrooke.

Mots-clés: -

© 2021 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés