Le CAPRES devient l'Observatoire sur la réussite en enseignement supérieur (ORES).

Nous travaillons actuellement à la création d'une nouvelle plateforme qui présentera des contenus plus pertinents que jamais. Restez à l'affût: oresquebec.ca sera mis en ligne à l'hiver 2023!

RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Apprendre en apprentissage par problèmes: un lent processus de maturation

2 octobre 2006 Collégial et universitaire

Auteures :
Caroline Larue, phD, Professeure, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal
Raymonde Cossette, phD, Consultante en APP, Cégep du Vieux Montréal

Extrait

« Depuis l’automne 2001, les enseignantes du Département de soins infirmiers du cégep du Vieux Montréal (CVM), de concert avec leurs collègues des disciplines contributives de biologie, de psychologie et de sociologie, ont parié sur la méthode d’apprentissage par problèmes (APP) pour stimuler l’émergence des habiletés de résolution de problèmes dont les étudiantes auront besoin pour faire face à leurs responsabilités professionnelles. Un tel pari est fondé sur les vertus pédagogiques attribuées à cette méthode d’apprentissage, laquelle favoriserait le développement de stratégies cognitives et métacognitives garantes d’un apprentissage en profondeur. Cette méthode a été introduite au Canada à partir de 1965 et mise en œuvre à la Faculté de médecine de l’Université de McMaster, sous l’instigation du Dr. Barrows (1980). Le CVM, quant à lui, s’est inspiré de ce qui s’est fait à la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke (Desmarchais, 1996) pour définir les modalités d’application de l’APP. »

 

Lire l’article

 

Mots-clés: -

© 2023 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés