Le CAPRES devient l'Observatoire sur la réussite en enseignement supérieur (ORES).

Nous travaillons actuellement à la création d'une nouvelle plateforme qui présentera des contenus plus pertinents que jamais. Restez à l'affût: oresquebec.ca sera mis en ligne à l'hiver 2023!

RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Synthèse des connaissances sur l’enseignement et l’apprentissage à l’ère de la COVID-19 | Publication

26 octobre 2022 Collégial et universitaire

Un récent rapport de recherche recommande que les établissements d’enseignement supérieur continuent d’offrir des cours en ligne, hybrides et mixtes malgré la fin de la pandémie.

Le rapport Le numérique en éducation et en enseignement supérieur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 de la chercheuse Anick Legault (Collège Dawson), de la cochercheuse Catherine Fichten (Collège Dawson et Université McGill) et de leurs collaboratrices Alice Havel, Jennison Asucion et Susan Wileman rend compte de travaux de recherche visant à répondre à deux principales questions :

  1. « Quels sont les besoins des étudiants en matière d’enseignement à distance ?
  2. Quelle est la valeur ajoutée du numérique dans la formation continue et/ou l’insertion professionnelle des enseignants ? » (Legault, Fichten, Havel, Asuncion, et Wileman 2022, p.7)

Pour répondre à ces questions, l’équipe de recherche a réalisé une revue de la littérature sur l’enseignement durant la COVID-19, des consultations auprès de la population étudiante et du personnel enseignant, des entrevues avec des experts nationaux et internationaux ainsi qu’un échantillonnage de sites Web de collèges et d’universités.

Image : Canva

Le point de vue étudiant sur l’enseignement et l’apprentissage à distance

La revue de la littérature a montré que l’enseignement à distance a comporté quelques aspects positifs pour les personnes étudiantes, avec entre autres un plus grand sentiment de sécurité, une diminution des coûts et une plus grande flexibilité. Cependant, les étudiants et étudiantes ont aussi vécu d’importants défis tels que l’acroissement de la charge de travail, l’anxiété de performance, l’isolement et l’adaptation aux outils technologiques (ibid, p.15).

Ces constats ressortent également des consultations auprès des étudiants et étudiantes qui ont mentionné être préoccupés par leur santé mentale et les modalités d’apprentissage. Les chercheuses relèvent aussi que plusieurs pratiques favorisant l’inclusion ont été appréciées : flexibilité des dates de remise des travaux, enregistrement des cours avec sous-titres, accès aux notes, aux présentations et aux transcriptions des cours (ibid, p.18). La consultation montre également que l’apprentissage mixte est souhaité par les étudiants et étudiantes :

« Les étudiants [et les étudiantes] veulent pouvoir choisir une section en ligne d’un cours et de se présenter en classe, au moins dans un format mixte, et une flexibilité continue pour le format d’évaluation et les dates d’échéance dans leurs cours. Ils [et elles] souhaitaient également que certains cours restent uniquement en présentiel, ceux qui nécessitent des laboratoires et cours pratiques tels que les cours d’éducation physique, de soins infirmiers, etc. » (ibid, p.19)

Le point de vue enseignant sur l’enseignement et l’apprentissage à distance

La revue de la littérature révèle que la pandémie a amené le personnel enseignant à se familiariser avec l’utilisation de nouvelles technologies et à bénéficier d’une plus grande flexibilité dans le travail. En contrepartie, les enseignants et les enseignantes ont souffert d’un isolement accru, de difficultés d’adaptation au télétravail, d’une charge de travail plus importante ou encore de la difficulté de faire participer les étudiants et étudiantes (ibid, p.16).

La consultation auprès du personnel enseignant révèle leur souhait d’avoir davantage de soutien sur le plan des pratiques technopédagogiques. Le personnel enseignant voit également d’un bon œil le retour à l’enseignement en présentiel, mais estime que l’enseignement mixte serait idéal (ibid, p.21).

Le point de vue des experts nationaux et internationaux

L’équipe de recherche résume en cinq aspects les informations recueillies dans le cadre des entrevues avec des personnes expertes de l’enseignement en ligne et des étudiant·es en situation de handicap (ESH) :

  • La disponibilité d’une équipe technopédagogique est cruciale pour le développement de cours en ligne ou mixte;
  • Les étudiants et étudiantes doivent avoir accès aux ressources nécessaires à la participation aux cours. Ils et elles doivent disposer de la technologie adéquate, d’une bonne connexion Internet et d’un endroit propice à l’étude. Cela inclut également de considérer les besoins des ESH.
  • Les meilleures pratiques pour l’enseignement en ligne sont (i) de proposer des enregistrements courts au sujet des principes ou de la matière clé uniquement; (ii) d’encourager les étudiants et étudiantes à compléter les activités en ligne grâce à la mise en place d’incitatifs; (iii) de donner de la rétroaction rapidement après la remise des travaux et les évaluations; (iv) de prévoir des activités consolidant l’apprentissage.
  • L’utilisation d’un seul système d’administration de l’apprentissage est préférable.
  • La conception universelle des apprentissages (CUA) offre plusieurs pistes pour tenir compte personnes étudiantes en situation de handicap ou en difficultés. (ibid, p.9)

Messages clés et recommandations pour l’avenir de l’enseignement postsecondaire

Ce travail de recherche amène l’équipe à relever quatre messages clés de même que des recommandations qui leur sont associés:

  • « [L]a formation à distance (FAD) est un apprentissage qui se fait ailleurs que dans la classe et pas nécessairement en ligne. » (ibid, p.11) La FAD contribue à rendre plus accessible l’enseignement postsecondaire à certaines personnes – notamment celles qui ont des responsabilités familiales ou professionnelles et un horaire atypique. Observant que la fréquentation des cours du soir au collège a baissé depuis le retour des cours en présence, l’équipe de recherche est d’avis qu’il faudrait approfondir les connaissances sur ces personnes étudiantes.
  • Les principes liés à la conception universelle des apprentissages (CUA) devraient être considérés dans la planification et le développement des cours en ligne et mixtes (ibid, p.11). En effet, les principes de la CUA favorisent les apprentissages pour toutes les personnes étudiantes et accroissent l’accessibilité des cours en ligne.
  • « Les cours en présentiel devraient proposer un apprentissage hybride et mixte. » (ibid, p.11) Pour ce faire, les établissements devraient encourager l’offre de différentes sections de cours en ligne, hybrides et mixtes; offrir des cours d’initiation et de perfectionnement au personnel enseignant; et constituer des équipes technopédagogiques pour soutenir le développement de ces cours.
  • Les étudiants et étudiantes de première année au collégial devrait passer progressivement des cours en présentiel vers les cours mixtes afin de créer une relation de confiance avec les personnes enseignantes et un sentiment d’appartenance à la classe et à l’établissement d’enseignement. (ibid, p.13)

Référence

Legault, A., Fichten, C., Havel, A., Asuncion, J. et Wileman, S. (2022). Enseignement et apprentissage dans l’enseignement supérieur à l’ère de la COVID-19 : Une synthèse des connaissances. Rapport de recherche – Programme Actions Concertées du Fonds de recherche Société et culture.

© 2022 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés