RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Rapport sur les compétences futures | Publication

16 décembre 2020 Collégial et universitaire

La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées du Canada, Carla Qualtrough, a annoncé la publication du rapport du Conseil des compétences futures.

Dans ce document de 61 pages, intitulé Le Canada – une nation axée sur l’apprentissage : une main-d’œuvre qualifiée et souple, prête à définir l’avenir (novembre 2020), le Conseil des compétences futures soutient que le perfectionnement des compétences tout au long de la vie est la clé pour créer une main-d’œuvre qualifiée et polyvalente.

Contexte de la pandémie

Selon le Sondage 2020 sur l’emploi et les compétences, publié le 20 mai 2020, près de la moitié des personnes qui travaillent s’inquiètent au sujet de la possibilité de trouver ou de conserver un emploi stable à temps plein après la pandémie de COVID‑19. Selon ce même sondage, les travailleurs·ses déclarent que la formation continue contribue à leur capacité de réussite.

Cinq priorités

Le Conseil des compétences futures identifie cinq priorités clés dans le rapport publié en novembre dernier, afin de favoriser l’apprentissage continu et de formuler des recommandations précises sur les mesures à prendre. Ces priorités nécessitent la participation de tous les ordres de gouvernement, du secteur privé, des syndicats, des organismes sans but lucratif, des peuples autochtones et des établissements d’enseignement et de formation. Ces cinq priorités sont les suivantes :

  1. aider les personnes à faire des choix éclairés

Il s’agit de donner accès à une information sur le marché du travail pertinente, fiable et opportune et à des outils qui permettent de prendre des décisions éclairées dans le domaine de l’apprentissage et de la formation.

  1. favoriser l’égalité des chances en matière d’apprentissage permanent

Il s’agit de promouvoir, faciliter et soutenir l’apprentissage de tous, tout au long de leur vie, en particulier en éliminant les obstacles structurels et systémiques à la participation.

  1. développer des compétences pour favoriser l’autodétermination des peuples autochtones

Il s’agit de faciliter l’apprentissage et le développement des compétences des Premières nations, des Inuits et des Métis en s’appuyant sur un engagement en faveur de la réconciliation et de l’autodétermination.

  1. favoriser des approches nouvelles et innovatrices en matière de développement et de validation des compétences

Il s’agit de promouvoir, faciliter et valider le développement des compétences et la formation sous toutes leurs formes.

  1. développer des compétences pour un avenir durable.

Il s’agit de former une main-d’œuvre compétente en mesure d’adopter de nouvelles technologies et de nouveaux modèles opérationnels tout en assurant le bien-être des communautés et de la société.

Qu’est-ce que le Conseil des compétences futures ?

Le Conseil des compétences futures est un groupe diversifié de représentant·e·s du milieu des affaires, de syndicats, du monde de l’éducation et de formation, d’organisations publiques, autochtones et sans but lucratif. Son mandat est de présenter des recommandations à la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées sur les priorités nationales et régionales liées au développement des compétences et à la formation.

Consulter le rapport complet : Conseil des compétences futures (2020). Le Canada – une nation axée sur l’apprentissage : une main-d’œuvre qualifiée et souple, prête à définir l’avenir. Ottawa, Ministère de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées du Canada, 61 p.

Mots-clés: -

© 2021 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés