RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Portrait des usages numériques des jeunes | Résultats

3 juin 2020 Collégial et universitaire

Le CEFRIO, qui a récemment annoncé la fin de ses activités, publie pour la dernière fois les résultats de l’enquête NETendances, un portrait des tendances en matière d’utilisation numérique au Québec réalisé par l’organisme pendant près de vingt ans.

Les résultats de l’enquête réalisée auprès de 12 000 personnes, de février 2019 à janvier 2020, sont présentés sous trois angles :

  • la mobilité et les tendances en contexte de pandémie;
  • les portraits numériques régionaux;
  • les profils de cinq générations d’internautes québécois.

Le CAPRES présente ici des faits saillants concernant les tranches d’âge 18-24 ans et 25-34 ans, deux groupes dont les membres sont les plus susceptibles de poursuivre des études en enseignement supérieur.

La mobilité et les tendances au Québec

Si la popularité du téléphone intelligent est en croissance dans tous les groupes d’âge depuis 2010, la plus forte progression est observée chez les 18 à 34 ans qui disposent à 94 % d’un téléphone intelligent en 2019, comparativement à 27 % en 2010.

Image : Pixabay

À la question « Quel appareil électronique utilisez-vous le plus fréquemment pour accéder à Internet à la maison ou ailleurs? », 14 % des 18-24 ans et 21 % des 25-34 ans ont répondu l’ordinateur portable ou de table.

Parmi les tendances à suivre dans les prochaines années, le CEFRIO pointe la réalité virtuelle, la réalité augmentée et les expériences immersives.

Portraits numériques régionaux

En 2019, Laval est la région où le taux de foyers branchés à Internet est le plus élevé (95 %), tandis que l’Abitibi-Témiscamingue est celle qui présente le taux le plus bas (88 %).

Néanmoins, en termes de groupes d’âge, 98 % des 18 à 34 ans disposent d’une connexion Internet à la maison et 99 % des membres de ce groupe utilise Internet régulièrement.

Profil numérique des générations

Parmi la génération Z (adultes âgés 18 à 24 ans), 97 % détiennent un téléphone intelligent. La tablette est moins populaire chez les jeunes : 49 % chez les adultes âgés de 25 à 34 ans et 39 % chez les 18 à 24 ans.

Les trois outils de communication en ligne les plus souvent utilisés par les adultes âgés de 18 à 24 ans sont les messages textes (82 %), la messagerie intégrée aux réseaux sociaux (74 %) et l’appel vidéo ou vidéoconférence sur Internet (34 %). Cela est aussi vrai pour les 25-34, dans des proportions un peu moindres : les messages textes (78 %), la messagerie intégrée aux réseaux sociaux (74 %) et l’appel vidéo ou vidéoconférence sur Internet (33 %).

Plus on est jeune, plus notre niveau d’habileté est élevé, et plus on se sert d’Internet pour de multiples activités, comme le divertissement ou l’achat en ligne, l’accès aux services bancaires ; c’est la diversité de l’usage qui distingue les tranches d’âge.

Claire Bourget, CEFRIO

En 2018, 55 % des adultes québécois voyaient d’un bon œil l’avenir des technologies et des objets intelligents dans leur quotidien. En 2019, l’enthousiasme s’est avéré moins fort chez les 55-64 ans (43 %) et les 65 ans et plus (40 %) ; mais les 25-34 ans et les 35-54 ans sont optimistes à 59 %, largement précédé par les 18 à 24 ans, à 83 %.

Consulter l’enquête NETendances du CEFRIO

Mots-clés:

© 2020 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés