RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Étudiants en situation de handicap et formation à distance | Publication

7 juillet 2020 Collégial et universitaire

Une conférence de Caroline Brassard et Patrick Plante (TÉLUQ), présentée en juin dernier aux Journées de sensibilisation et de formation des Centres collégiaux de soutien à l’intégration (CCSI), offre des pistes pour aider les étudiants en situation de handicap (ESH) en contexte de FAD.

Le contenu de cette conférence sur invitation intitulée Formation à distance, jeux sérieux et accompagnement : des pistes pour aider les étudiants en situation de handicap est accessible sur la plateforme Rlibre, le répertoire de publications de recherche en accès libre de la TÉLUQ.

Portrait des ESH

Brassard et Plante montrent qu’au niveau collégial, 1/10 étudiant a besoin de services spéciaux et d’accommodement pour l’aider à réussir, soit une augmentation de presque 1300 % sur dix ans. De plus, ces statistiques ne tiennent pas en compte de ceux et celles qui avaient un plan d’intervention au secondaire et qui ne réclament pas d’aide au cégep.

Les chercheurs rappellent les données de 2011 et 2016 du projet ICOPE du réseau de l’UQ, selon lesquelles la proportion des étudiants se sentant limités dans leurs apprentissages en raison d’un problème de santé ou d’une déficience fonctionnelle a doublé en cinq ans pour atteindre 10 %, en 2016.

Jeux sérieux

Après avoir présenté la formation J’enseigne à distance (volet collégial/universitaire) de la TÉLUQ dans le contexte de la pandémie, Brassard et Plante s’interrogent si le jeu et la ludification de l’apprentissage peuvent constituer des sources de motivation et de persévérance.

Le jeu sérieux « inclut des objectifs de formation clairement définis (dimension sérieuse), qui se manifestent dans un environnement de jeu réaliste ou artificiel (Sauvé, 2008) comportant des règles et des défis (dimension ludique). Ainsi, le jeu sérieux numérique est conçu spécifiquement pour l’apprentissage et la formation (Plante, 2016) et s’écarte du simple divertissement (Alvarez, 2007) ».

La ludification est définie comme « l’application des mécaniques propres aux jeux, notamment aux jeux vidéo, à diverses disciplines telles la publicité, la commercialisation ou l’éducation, pour inciter de façon ludique les utilisateurs à adopter un comportement souhaité »

OQLF, 2015, cité par Brassard et Plante, 2020

Accompagner en FAD

La FAD offre un contexte d’apprentissage qui s’adapte bien à la conception universelle de l’apprentissage (CUA) qui vise entre autres l’accessibilité et la réussite de tous.

La CUA vise également l’autonomie ou, plus précisément, à apprendre à être autonome dans ses apprentissages. Le cours EDU 1004 – Réussir ses études universitaires à distance, issu d’une initiative de la TÉLUQ et de l’AÉTÉLUQ, est une bonne illustration de ce principe, avec l’intention de mieux préparer les étudiants aux études universitaires à distance.

Ce cours vise « à aider les étudiants à acquérir la connaissance des méthodes et des techniques du travail intellectuel requises pour répondre aux exigences de l’enseignement universitaire de premier cycle, dans un contexte de formation à distance, ainsi qu’à développer les habiletés qui leur sont associées, afin de favoriser leur réussite ».

ESH à la TÉLUQ

Dans la dernière section du document de présentation de la conférence, les chercheurs présentent des solutions de l’établissement pour les étudiants à situation particulière.

Durant la session d’été 2018, une expérience a permis de constater une baisse significative des échecs et des abandons avec une approche centrée sur le soutien à l’apprentissage plutôt que seulement centré sur les accommodements en réponse à la situation de handicap. Le taux d’échec est passé de 20 % à l’été 2017 à 14 % à l’été 2018

La TÉLUQ a mis sur pied un « système d’aide juste à temps » sur la base de l’expérience de l’été 2018. L’hypothèse à la base du projet est que ce n’est pas seulement la disponibilité des outils d’aide qui favorise la réussite, mais également le moment où l’étudiant y a accès.

Le projet L’aide juste à temps pour la rétention et le succès des étudiants en formation à distance va bientôt entrer en phase de conception.

Si la pertinence du projet est évidente, il reste à prouver qu’un tel système se traduira en amélioration de la réussite et de la rétention pour, dans un premier temps, les ESH qui ne veulent pas d’aide individualisée et, dans un deuxième temps, pour la communauté universitaire.

Source : Brassard, Caroline et Plante, Patrick (juin 2020). Formation à distance, jeux sérieux et accompagnement : des pistes pour aider les étudiants en situation de handicap. Conférence (sur invitation) présentée aux Journées de sensibilisation et de formation, Zoom.

Mots-clés: - - - -

© 2020 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés