RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Étudiant-e-s adultes à l’Université: pléonasme, mal nécessaire ou mission universitaire

25 octobre 2004 Universitaire

Auteurs :
Pierre Paquet, Secrétaire, Faculté d’éducation permanente, Université de Montréal
Lise Lavallée, Directrice, Faculté d’éducation permanente, Université de Montréal

Extrait

« Parler d’éducation et de formation des adultes ou d’étudiants adultes à l’université comporte son lot d’imprécisions. Dès que l’on quitte le cercle des initiés, rapidement surgit le commentaire suivant : « Les personnes qui fréquentent l’université ne sont-elles pas toutes des adultes ? » Admettons-le, à l’ordre universitaire, aucune définition commune de l’étudiant adulte n’est généralement reconnue ou acceptée.

Par étudiants adultes, nous désignons les personnes effectuant un retour aux études, phénomène pour lequel nous ne disposons d’aucun moyen de mesure directe dans le réseau universitaire québécois. Afin d’éviter de verser dans un débat terminologique, nous nous en tiendrons aux principaux indicateurs généralement reconnus pour cerner le phénomène du retour aux études après une période d’interruption.

Nous fonderons notre analyse sur des statistiques traitées par le Bureau d’études et de développement de la Faculté de l’éducation permanente, dont l’un des buts est précisément de suivre l’évolution des cohortes inscrites à ses divers programmes. Le sexe, l’âge, le régime d’études et le type de programme seront les principaux indicateurs retenus. »

 

Lire l’article

 

 

Mots-clés: - -

© 2020 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés