RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

L’apprentissage expérientiel : équiper les étudiants pour leur vie après les études

14 septembre 2016 Collégial et universitaire

Un groupe de travail provincial axé sur l’apprentissage expérientiel vient d’être mis sur pied au Nouveau-Brunswick. L’objectif de cette initiative est de faire de la province la destination de choix à l’échelle nationale pour les étudiants qui désirent acquérir une expérience de travail dans le cadre de leurs études.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé par voie de communiqué, le 11 août 2016, qu’un groupe de travail avait été créé quelques mois plus tôt. Ce groupe est constitué de représentants des quatre universités publiques de la province, de la population étudiante, du gouvernement provincial, du milieu des affaires et du secteur des organismes à but non lucratif.

L’employabilité n’est pas le seul critère

Par cette initiative, le gouvernement néo-brunswickois souhaite faire en sorte que les étudiants des institutions post-secondaires de la province puissent acquérir des compétences très recherchées par les employeurs et allant au-delà de l’employabilité. On mentionne notamment le développement de l’esprit d’équipe, la résolution de problème et le leadership. Le groupe de travail a ainsi pour objectif l’élaboration d’un plan permettant la réalisation de cet objectif.

Une avenue maintenant ouverte aux programmes en art, sciences humaines et sciences sociales

Historiquement, les domaines de la science, de la technologie et du commerce ont été mieux desservis en matière d’enseignement coopératif et de stages. Cela est cependant en voie de changer alors que les possibilités d’apprentissage expérientiel se multiplient dans d’autres domaines. Parmi les exemples de projets développés par les étudiants, on note :

  • aider à la création d’un programme éducatif en plein air à l’école élémentaire locale;
  • établir une entreprise grâce à une classe d’entrepreneuriat;
  • donner des récitals et participer à des expositions d’art; et
  • faire du bénévolat auprès d’un large éventail de groupes et d’organismes communautaires.

Une approche axée sur le Nouveau-Brunswick

Le groupe de travail étudiera les bonnes pratiques à travers la province au cours des mois à venir afin de proposer une démarche originale et plus cohérente pour offrir des possibilités d’apprentissage expérientiel aux étudiants.

© 2020 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés