RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Persévérance en FAD | Résultats

15 octobre 2019 Collégial

Dans un récent article publié dans la Revue canadienne de l’apprentissage et de la pédagogie, la chercheure en sciences de l’éducation Sawsen Lakhal (Université de Sherbrooke) examine les déterminants technologiques de la persévérance des étudiants dans les cours à distance de niveau collégial.

L’étude de Lakhal se situe dans le contexte nord-américain où, au cours des vingt dernières années, « le nombre de cours à distance a connu une croissance considérable en enseignement supérieur ». Or, peu d’études ont mis l’accent sur les déterminants technologiques. Selon la chercheure, l’expérience des étudiants avec les technologies utilisées et les déterminants technologiques doivent pourtant jouer un rôle considérable dans la décision de persévérer ou non dans les cours à distance.

Son étude vise également à savoir si les différentes modalités de cours à distance jouent un rôle dans la persévérance des étudiants.

Qu’est-ce qu’un déterminant technologique ?

Le modèle privilégié par Lakhal identifie quatre déterminants technologiques qui auraient une influence directe sur l’intention d’utiliser les technologies et sur la persévérance dans les cours à distance :

  • la performance attendue, soit la mesure des bénéfices associés à l’utilisation des technologies dans les cours à distance auxquels s’attend l’étudiant dans la réalisation de ses activités d’apprentissage et dans l’amélioration de sa performance académique;
  • l’effort attendu, soit le degré de facilité, tel que perçu par l’étudiant, associé à l’utilisation des technologies dans les cours à distance;
  • l’influence sociale, qui concerne l’importance des opinions du groupe social de l’étudiant dans la concrétisation de l’intention d’utiliser ou non les technologies dans les cours à distance;
  • les conditions facilitantes, qui réfèrent à la mesure dans laquelle l’étudiant estime qu’une structure organisationnelle et technique existe pour soutenir l’utilisation des technologies dans les cours à distance.
Image : Pixabay

Principaux résultats

L’importance du support et de l’encadrement

Parmi les facteurs technologiques, ce sont les conditions facilitantes qui ont un impact sur l’intention d’utiliser les technologies des cours à distance, qui à son tour, a un effet positif sur la persévérance.

L’auteure définit ici la persévérance comme, d’une part, l’intention de finir le cours à distance auquel l’étudiant est inscrit et, d’autre part, l’intention de s’inscrire dans le futur dans d’autres cours à distance.

L’influence des conditions facilitantes s’est avérée significative, et ce, quelle que soit la modalité de cours à distance. Les résultats de cette étude appuient donc le fait que l’expérience des étudiants dans les cours à distance pourrait être améliorée ou, au contraire, diminuée par les technologies mises à leur disposition et par le support offert par l’institution ou par les enseignants pour faciliter leur utilisation.

Les différentes modalités de FAD

Autre résultat intéressant : ce sont toujours les étudiants de la classe en télé-enseignement qui obtiennent les moyennes les plus basses, comparativement à ceux de la classe virtuelle synchrone et la formation individualisée en ligne.

Selon l’auteure, la classe en télé-enseignement est une modalité très différente des deux autres par ses spécificités technologiques. Les technologies qui sont déployées en télé-enseignement (vidéoconférences dans des salles équipées d’écrans géants et de caméras), sont sous le contrôle de l’enseignant et des techniciens. En ce qui concerne les deux autres modalités de cours, le contrôle des technologies revient à l’étudiant. Sa perception de ces dernières est donc modulée par le rôle qu’il doit jouer en les utilisant lui-même afin de pouvoir réaliser ses activités d’apprentissage.

En ce qui concerne les deux autres modalités de cours, le contrôle des technologies revient à l’étudiant. Sa perception de ces dernières est donc modulée par le rôle qu’il doit jouer en les utilisant lui-même afin de pouvoir réaliser ses activités d’apprentissage.

Les résultats montrent que l’effort attendu est supérieur pour le groupe d’étudiants de la classe virtuelle synchrone. L’étudiant, en lien avec l’enseignant et les autres étudiants chaque séance de cours, peut en tout temps demander de l’aide. Selon Lakhal, c’est possiblement la raison pour laquelle les étudiants de cette modalité estiment que l’usage des technologies est relativement facile, comparativement au groupe d’étudiants de la formation individualisée en ligne. En raison du peu ou de l’absence de séances synchrones, ces derniers ne pensent pas toujours avoir recours à cette aide, ce qui expliquerait le score plus bas quant à l’effort attendu.

Source : Lakhal, S. (2019). Les déterminants technologiques de la persévérance des étudiants dans les cours à distance de niveau collégial. La Revue canadienne de l’apprentissage et de la technologie, 45(2).

Mots-clés:

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés