RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Repenser l’évaluation des apprentissages en enseignement supérieur

L’évaluation des apprentissages a une place importante dans la tâche des enseignants aux niveaux collégial et universitaire.

Ce webinaire, qui s’est déroulé le 25 février 2020, a été réalisé en collaboration avec le Conseil supérieur de l’éducation (CSE). Il avait pour but de faire connaître les objectifs de l’évaluation des apprentissages. Il faisait suite à la parution du Rapport sur l’état et les besoins de l’éducation 2016-2018 du CSE.

Les éléments du rapport touchant l’enseignement supérieur ont d’abord été présentés:

  • Les objectifs de l’évaluation;
  • Les observations sur le terrain en lien avec l’utilisation de l’évaluation critériée et de l’évaluation sommative;
  • Les facteurs liés à la structure du système d’éducation québécois;
  • La construction d’un rapport positif à l’évaluation.

Ensuite, deux enseignants ont présenté comment ces principes sont appliqués dans leur classe dans le cadre d’une pédagogie par projet. Ils ont brossé un tableau des outils et des observations faites au gré des années d’enseignement.

Animatrice

Nadine Forget-Dubois détient un doctorat en anthropologie de l’Université de Montréal. Elle a travaillé pendant plusieurs années pour le Groupe de recherche sur l’inadaptation psychosociale chez l’enfant à l’Université Laval à titre de professionnelle de recherche et de coordonnatrice. Elle a développé en parallèle des outils visant à faciliter l’apprentissage de la rédaction scientifique pour les étudiants des cycles supérieurs, notamment le blogue la Plume scientifique et le livre Écrire un article scientifique en anglais : guide de rédaction dans la langue de Darwin, paru aux Presses de l’Université Laval. Depuis avril 2019, elle est agente de recherche et de transfert au Conseil supérieur de l’éducation, chargée de faire rayonner les avis et rapports du Conseil dans le milieu de l’éducation et dans la société en général.

Panélistes

Détentrice d’un baccalauréat en communication et d’un doctorat en littérature française de l’Université Laval, Hélène Gaudreau a été chargée de cours à l’Université Laval pendant plus de 10 ans (cours enseignés : français langue seconde, techniques de l’expression écrite, différents cours de littérature). Elle a ensuite été enseignante de français au Cégep de Sainte-Foy (de 1998 à 2007), et coordonnatrice du programme arts et lettres ainsi que du département de français.

Depuis janvier 2008, elle est professionnelle au Gouvernement du Québec. D’abord à la Commission de l’évaluation de l’enseignement collégial, où elle a agi comme agente de recherche, coordonnatrice et secrétaire générale par intérim. En juin 2012, est devenue coordonnatrice au Conseil supérieur de l’éducation.  Elle a rédigé l’avis sur l’enseignement de l’anglais, langue seconde, au primaire (2014), ainsi que deux rapports sur l’état et les besoins de l’éducation (Remettre le cap sur l’équité, publié en 2016et Évaluer pour que ça compte vraiment, publié en 2018). Elle coordonne actuellement les travaux du prochain rapport, qui sera consacré au numérique.

Sarah Côté-Delisle travaille au Cégep Garneau depuis 2008. Elle y a d’abord été conseillère pédagogique et y est actuellement professeure d’anthropologie. Elle cumule plus d’une quinzaine d’années d’expérience en éducation, au niveau collégial et universitaire, à titre de metteure en scène, de facilitatrice d’ateliers créatifs collaboratifs, de conseillère pédagogique et de professeure.

Sa classe est son terrain de jeu. Elle se plaît à y expérimenter des pratiques pédagogiques innovantes et centrées sur l’apprenant pour l’amener à changer son regard sur lui-même et sur le monde. Elle souhaite susciter son engagement par une approche humaniste et expérientielle, qu’il puisse apprendre à apprendre afin d’être la meilleure version de lui-même !

Daniel Spooner est maître d’enseignement en génie mécanique à l’École Polytechnique de Montréal. Auparavant, Daniel a réalisé des projets de développement de produits en industrie pendant 25 ans. Il est responsable de la Chaire en apprentissage par projets de Polytechnique qui cherche à améliorer la formation en génie par la mise en place d’expériences authentiques de projet dans un contexte académique. L’objectif de cette Chaire est de co-constuire et diffuser les meilleures pratiques du domaine. Daniel contribue à l’évolution des projets étudiants multidisciplinaires, interfacultaires et internationaux depuis 2006 (www.collaborons.ca). Il est co-fondateur de l’espace de fabrication communautaire accessible au public Polyfab. Daniel est toujours à la recherche de partenaires pour réfléchir et agir sur la formation des personnes qui participeront activement à l’amélioration de notre futur collectif.

Documents de présentation

Ressources complémentaires

Coffres à outils du CSE

La rétroaction : élément phare pour l’apprentissage de nos étudiants | Publication

Évaluer par compétences : théorie et pratique. Expérimentation d’outils dans un cours de biologie du programme de soins infirmiers | Article

Les boussoles de l’OPIÉVA : une auto-observation de nos pratiques évaluatives

© 2022 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés