RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Étudiant·es noir·es en enseignement supérieur : réalités et leviers pour une meilleure accessibilité, persévérance et réussite

Ce webinaire du CAPRES, qui a eu lieu le 26 mars 2021, visait à mieux comprendre des réalités et à découvrir des leviers pour une meilleure accessibilité, persévérance et réussite des étudiant·es noir·es en enseignement supérieur au Québec.

En réunissant des panélistes issus de la recherche et de la pratique, ce webinaire se voulait un lieu de dialogue et de partage au regard de différentes perspectives complémentaires.

Ce webinaire s’adressait plus particulièrement, mais pas exclusivement, aux acteurs de l’enseignement supérieur, soit les enseignant·es et les intervenant·es qui travaillent autour de la classe (ex. : conseillers et conseillères pédagogiques et d’orientation, les équipes professionnelles et d’intervention) ainsi que les gestionnaires.

Panélistes

Michèle Dhaïti est anthropologue de formation. Elle devient tour à tour animatrice culturelle de Radio Nord-Joli à Saint-Gabriel-de-Brandon, chroniqueuse à TQS, puis professeure d’anthropologie au Cégep de Joliette, au Centre de formation à distance du Collège de Rosemont, ainsi qu’au Collège François-Xavier-Garneau où elle enseigne cette matière depuis 1987. Elle est également membre de Garneau-International depuis sa création.

Parallèlement à ses activités d’enseignante, Michèle Dhaïti a coordonné une dizaine de stages interculturels à l’étranger et a animé de nombreuses sessions de formation interculturelle au Québec, tant auprès d’organismes publics que d’entreprises privées.

Dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs 2004, Michèle Dhaïti a été honorée du Prix Olivier-Lejeune. Ce prix lui a été attribué afin de souligner sa remarquable contribution à la compréhension et à l’aménagement de la diversité des cultures, ainsi qu’à la promotion de cette richesse qui favorise le développement socioculturel de la société québécoise.

Gina Lafortune détient un Ph. D. en sciences de l’éducation (psychopédagogie) de l’Université de Montréal. Elle est professeure au Département d’éducation et formation spécialisées (DEFS) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ses intérêts de recherche portent sur l’expérience sociale et scolaire des jeunes issus de l’immigration et des minorités : trajectoire migratoire, dynamiques d’acculturation, stratégies identitaires, persévérance et réussite scolaires. Elle analyse notamment cette expérience sous l’angle du rapport à l’école et aux savoirs. Elle a particulièrement étudié l’expérience des élèves et étudiants d’origine haïtienne à Montréal. Elle s’intéresse également aux relations école-famille-communauté en milieux pluriethniques, aux défis de la prise en compte de la diversité ethnoculturelle dans les milieux éducatifs en lien avec les enjeux de la formation initiale des enseignants.

Marie-Odile Magnan est professeure agrégée à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur les inégalités scolaires du primaire jusqu’au postsecondaire, telles que rapportées par les jeunes, et sur les pratiques d’équité du personnel scolaire. Elle a réalisé le documentaire En route vers l’équité, documentant le leadership inclusif des directions d’école. Ses plus récentes recherches visent l’atteinte de l’équité dans les universités.

Édouard Staco est président fondateur du Fonds 1804 pour la persévérance scolaire (2013 à nos jours) et président du Sommet socio-économique pour le développement des jeunes des communautés noires (2016 à nos jours).

Au cours des années, il a été membre du Conseil supérieur de l’éducation de 2005 à 2014, président la Commission de l’éducation préscolaire et de l’enseignement primaire du Conseil supérieur de l’éducation (2006 à 2010) et a dirigé l’avis au ministre intitulé « Pour soutenir une réflexion sur les devoirs à l’école primaire ». Il a été président de l’Association des cadres de l’École Polytechnique de Montréal de 2003 à 2005 et président du comité de dénomination du parc Toussaint-Louverture de la ville de Montréal (2003-2004), qui a permis à Montréal de souligner le 200e anniversaire de la révolution haïtienne ayant abouti à l’abolition de l’esclavage en 1804. Il a fait partie de plusieurs conseils d’administration, dont celui des YMCA du Québec.

À côté de ses implications sociales et communautaires, Édouard Staco occupe la fonction de directeur des ressources technologiques et fait partie de l’équipe de direction du Cégep de Saint-Laurent.

Juriste de formation et étudiant au doctorat en médecine de l’Université de Montréal, Wolf Thyma a réalisé au cours de ses différentes formations la faible représentativité des personnes noires. Voulant contribuer à changer cette tendance, il a rejoint l’Association médicale des personnes noires du Québec. Au cours de son implication, il a notamment contribué au lancement et la coordination d’un programme de mentorat visant à accompagner les jeunes de la communauté noire désirant faire des études supérieures dans le domaine de la santé. Qui plus est, il siège à titre de représentant étudiant au comité équité et diversité du vice-décanat de la Faculté de médecine, de même que le comité équité et diversité du Département de psychiatrie de l’Université de Montréal.


Documents de présentation


Ressources complémentaires

Briser le code

Campagne « Moi j’ai un ami blanc! »

Fonds 1804 pour la persévérance scolaire

Lafortune, G., Prosper, M.-R. et Datus, K. (2020). Défis de réussite et enjeux de prise en compte de la diversité au collégial : expériences d’étudiant⋅e⋅s d’origine haïtienne. Revue des sciences de l’éducation, 46(2), 14-38.

Magnan, M.-O., Larochelle-Audet, J. et Pilote, A. (2020). L’université, levier dans la lutte pour la justice sociale. La Presse.

Racisme systémique. Campagne d’Amnistie internationale.

Sommet socioéconomique pour le développement des jeunes des communautés noires

Statistique Canada (2021). Des données, une histoire : Renseignements fondés sur les données au sujet des communautés noires au Canada. Webinaire.

St-Cyr-Leroux, B. (2020). Collaborer pour accroître la représentation des étudiants noirs dans les études en santé. Nouvelles, Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

© 2022 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés