RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Le projet Humanities+ de l’Université Concordia : favoriser l’insertion des diplômé·es de sciences humaines | Pratique inspirante

Fichier PDF

Pour citer ce dossier : CAPRES (2021). Insertion socioprofessionnelle des diplômé·es de l’enseignement supérieur. En ligne : http://www.capres.ca/dossiers/insertion-socioprofessionnelle

Certains programmes de sciences humaines sont plus généralistes (au sens de non spécialisés) et moins appliqués que d’autres programmes universitaires de premier cycle. Partant de ce fait, l’Université Concordia a récemment lancé le projet Humanities+[1], qui vise à permettre aux futur·es diplômé·es de ce domaine de mieux vivre leur transition vers le marché du travail.

L’initiative, réalisée avec la collaboration du centre d’aide à la réussite de l’établissement, provient du réseau pancanadien Future Skills Innovation Network (FUSION) qui regroupe six universités : Concordia (Québec), Simon Fraser (Colombie-Britannique), Calgary (Alberta), Saskatchewan, Carleton (Ontario) et Memorial (Terre-Neuve).

Ce réseau, financé par le Centre des compétences futures, développe des approches novatrices en matière de compétences afin de préparer les étudiant·es à l’économie de demain et d’améliorer leur employabilité.

Centre des compétences futures, 2021

Le projet Humanities+ s’adresse aux futur·es diplômé·es inscrit·es à temps plein ou à temps partiel dans un programme de premier cycle en sciences humaines à l’Université Concordia, incluant l’histoire de l’art et les études en cinéma.

Image : FutureBound, le centre de réussite étudiante de l’Université Concordia, 2021

Un projet axé sur les compétences

Certains programmes en sciences humaines transmettent des savoirs généraux à partir desquels les étudiant·es développent des compétences spécifiques. À titre d’exemple, le fait de rédiger des travaux basés sur des informations validées par la communauté scientifique renvoie à l’acquisition de compétences informationnelles. Le projet Humanities+ vise ainsi à faciliter ce transfert des savoirs vers des compétences, et ce, dans des domaines où les professions ne sont pas données d’avance.

Selon Pascale Sicotte, doyenne de la Faculté des arts et des sciences de l’Université Concordia, le projet Humanities+ offre l’occasion aux futur·es diplômé·es de consolider leurs compétences comme la rédaction, la communication et l’analyse critique, ainsi que d’en développer de nouvelles (Cohen, 2021).

Une démarche en trois étapes

Pour être admissible à Humanities+, l’étudiant·e doit avoir complété au moins 30 crédits dans son programme et s’engager à suivre 50 heures de formation réparties sur trois mois et à participer à une expérience rémunérée d’apprentissage intégré au travail de 200 heures pendant l’été (Université Concordia, 2021).

Le programme se divise en trois phases de formation non créditée[2] :

Phase 1. Compétences professionnelles et de placement (7 semaines)

Cette première phase comprend deux cours (SKIL 402 et SKIL 403) offerts de manière asynchrone. Ceux-ci comportent quatre heures d’ateliers en ligne ainsi qu’une heure d’activités préparatoires chaque semaine, pour un total de 33 heures de formation.

Ces deux premiers cours visent notamment à acquérir des compétences afin de réussir l’entrevue pour obtenir un stage d’été d’apprentissage intégré au travail. Ils permettent également aux futur·es diplômé·es de réaliser un plan d’apprentissage individualisé pour le développement continu des compétences, qui servira de feuille de route pour la deuxième phase.

Le premier cours, SKIL 402, comprend des ateliers sur des thèmes liés aux compétences professionnelles comme la gestion de projets, le design thinking, le leadership, la planification et la conduite de réunion de même que la sensibilisation à l’équité, la diversité et l’inclusion en milieu de travail.

Le deuxième cours, SKIL 403, comprend quant à lui des ateliers sur des thèmes liés aux compétences de placement comme la mise en réseau, les stratégies de recherche d’emploi et l’utilisation de LinkedIn, la rédaction d’un curriculum vitae et de lettres de présentation, les entrevues et les négociations des conditions de travail ainsi que le développement de carrière tout au long de la vie.

Phase 2. Compétences numériques (1 semaine)

Le cours SKIL 401 vise à développer les compétences numériques des futur·es diplômé·es en se basant sur le plan d’apprentissage individualisé élaboré dans les cours précédents. Étalée sur une semaine, cette formation de 17,5 heures traite notamment d’Excel, de l’analyse et de la visualisation de données ainsi que des outils de présentation comme PowerPoint et Canva.

Phase 3. Expérience d’apprentissage intégré au travail (200 heures pendant l’été)

La dernière phase du projet Humanities+ comprend une expérience de travail rémunérée, qui se déroule du mois de mai au mois d’août. L’étudiant·e fait une demande auprès d’un organisme employeur partenaire du projet.

Cette expérience de travail inclut un programme de développement des compétences élaboré par le Future Skills Innovation Network (FUSION). Il s’agit d’un cours en ligne de 10 heures d’apprentissage autodirigé conçu pour développer trois compétences du 21e siècle : la métacognition, la communication et la résolution de problèmes.

Enfin, le projet Humanities+ permet aux futur·es diplômé·es d’avoir accès à l’outil d’évaluation CliftonStrengths qui vise à accroitre la conscience de soi, une composante essentielle du développement personnel et professionnel tout au long de la vie (Université Concordia, 2021).

Une transition en douceur vers le marché du travail

En offrant aux étudiant·es inscrit·es à des programmes de sciences humaines de mettre leurs compétences en pratique dans un contexte de travail réel, le projet Humanities+ leur permet de commencer à explorer les possibilités professionnelles avant même l’obtention de leur diplôme.

La particularité de cette initiative est donc de répondre aux besoins d’accompagnement et de soutien des futur·es diplômé·es en sciences humaines, un domaine où — à l’inverse des ingénieur·es ou des enseignant·es, par exemple — il n’existe pas de voies directes et circonscrites vers un emploi après la diplomation.


[1] Les informations contenues dans cette fiche sont exactes en date du 20 août 2021. Pour des informations mises à jour régulièrement, consulter le site Humanities+ de l’Université Concordia.

[2] Une fois complété, chacun des cours SKIL figure dans le relevé de notes officiel de l’étudiant·e afin de confirmer sa réussite.

Pour aller plus loin – Sites web, outils, articles et références du dossier

Cette page est une section du dossier CAPRES Insertion socioprofessionnelle des diplômé·es de l’enseignement supérieur

Pour citer ce dossier : CAPRES (2021). Insertion socioprofessionnelle des diplômé·es de l’enseignement supérieur. En ligne : http://www.capres.ca/dossiers/insertion-socioprofessionnelle

© 2021 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés