RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Étudiants des Premiers Peuples en enseignement supérieur | Dossier CAPRES

Pour citer ce dossier
CAPRES (2018). Étudiants des Premiers Peuples en enseignement supérieur. En ligne : https://www.capres.ca/dossiers/etudiants-des-premiers-peuples-en-enseignement-superieur-dossier-capres/

Ce dossier vise principalement à démystifier les réalités vécues par les Premiers Peuples, afin de comprendre la nature des obstacles rencontrés pendant leur parcours d’études au cégep et à l’université. Il s’inscrit ainsi dans la démarche de réconciliation issue de la Commission de vérité et réconciliation et des recommandations qui en découlent, particulièrement en termes d’accessibilité, de persévérance et de réussite des étudiants autochtones dans l’enseignement supérieur.

Le dossier, de format évolutif, comprend les fiches autoportantes suivantes :

Enjeu

Accessibilité des Premiers Peuples au cégep et à l’université

Notion clé

Sécurisation culturelle

Pratiques inspirantes

Nunavik Sivunitsavut : se faire confiance en tant qu’Inuk

L’initiative First Peoples du Collège Dawson

UQAT : l’importance des liens avec les communautés

Cégep de Baie-Comeau : deux guides pour soutenir la réussite des étudiants des Premiers Peuples

Indigenous directions : un plan d’action visant la décolonisation et l’autochtonisation de Concordia

Nouveauté 2021 | Les services aux étudiant·es autochtones, le cœur du Centre des Premières Nations Nikanite

Activité du CAPRES

Portrait des pratiques soutenant la réussite des étudiants des Premiers Peuples au cégep et à l’université: comment aller plus loin ensemble? |17 octobre 2019

Pour aller plus loin

Outils, sites webs, rapports, articles et références

Ce dossier est une production du CAPRES (2018)

Avec la collaboration de :

Marco Bacon (Université du Québec à Chicoutimi – Nikanite), Suzy Basile (Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue – École d’études autochtones), Julie-Anne Bérubé (Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Marie-Pierre Bousquet (Université de Montréal), Emanuelle Dufour (Université Concordia), Roberto Gauthier (Université du Québec à Chicoutimi – Sept-Îles), Karine Gentelet (Université du Québec en Outaouais), Mylène Girard (Université du Québec à Chicoutimi – Nikanite), Hélène Jean-Venturoli (Fédération des cégeps), Jo-Anni Joncas (CIÉRA – Université Laval), Mylène Jubinville (Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Wolfgang Krotter (College Dawson), Amélie Lainé (RCAAQ), Laurie Lavoie (Université du Québec à Chicoutimi – Nikanite), Alexandra Lorange (Université du Québec à Montréal), Constance Lavoie (Université du Québec à Chicoutimi), Louise Legault (College John Abbott), Guylaine Malaison (Université du Québec à Chicoutimi – Nikanite), Patricia Montambault (CSSSPNQL), Réjean Paquet (Cégep de Trois-Rivières), Jean-Luc Ratel (CIÉRA – Université Laval), Eve-Lyne Rondeau (Université du Québec), Vincent Rousson (Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Julie Vaudrin-Charette (Cégep de l’Outaouais) et Francis Verreault-Paul (Université du Québec à Chicoutimi – Nikanite)

Remerciements particuliers à Tourisme autochtone, Fédération des cégeps et Pierre Labelle (pour le Bureau de la coopération interuniversitaire)

© 2021 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés