RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Ils sont plus nombreux à devoir concilier leur projet d’études avec d’autres responsabilités

À l’université, les EPG assument davantage de responsabilités familiales

Les données de l’enquête ICOPE révèlent que 23 % des EPGU assument des responsabilités parentales durant leurs études, alors que cette réalité touche seulement 10 % des non-EPGU. De plus, parmi les étudiants-parents, 70 % des EPGU ont la responsabilité de plusieurs enfants, comparativement à 45 % chez les non-EPGU.

enfant

Les données indiquent également que 22 % des EPGU parents s’occupent seuls de leurs enfants, alors que cette situation touche 13 % des non-EPGU parents.

Arrivés plus tardivement à l’université, les EPGU s’inscrivent davantage dans un programme d’études à temps partiel et de plus courte durée

Les EPGU sont plus enclins à choisir un régime d’études à temps partiel (29 %) que les non-EPGU (17 %). Ils sont également plus nombreux que les non-EPGU à commencer leurs études dans un programme de certificat.

regime etude

Les programmes de plus courte durée concèdent un diplôme universitaire tout en pouvant s’insérer selon certaines conditions dans un programme de baccalauréat, menant ainsi à un diplôme de grade.

Devant concilier leurs études universitaires avec d’autres responsabilités, les EPGU ont des aspirations scolaires moins élevées

Diplôme idéal : Dans le meilleur des mondes, lorsque les étudiants font abstraction de leurs contraintes, un peu moins de 40 % des étudiants aimeraient obtenir un diplôme de 2e cycle et 16 % un diplôme de 3e cycle.

Diplôme visé : lorsqu’ils tiennent compte de leurs contraintes (de temps, d’argent, de famille ou de travail), les EPGU auront plus tendance à vouloir s’arrêter au certificat et à ne pas poursuivre des études aux cycles supérieurs.

aspiration universitaire

© 2021 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés