Le CAPRES devient l'Observatoire sur la réussite en enseignement supérieur (ORES).

Nous travaillons actuellement à la création d'une nouvelle plateforme qui présentera des contenus plus pertinents que jamais. Restez à l'affût: oresquebec.ca sera mis en ligne à l'hiver 2023!

RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Santé mentale étudiante et changements climatiques

11 janvier 2023 Collégial et universitaire

Dans un récent article paru dans Affaires universitaires l’autrice torontoise Sharon Aschaiek interroge le rôle des universités dans la compréhension de l’écoanxiété et du soutien aux étudiants et étudiantes qui en souffrent.

S’appuyant sur les recherches menées par Ashlee Cunsolo, directrice de l’Institut du Labrador de l’Université Memorial, l’article rappelle que les changements climatiques ont des impacts sur la santé mentale des populations. Cette détresse, portant le nom de climatoanxiété, écoanxiété ou deuil écologique, est nourrie par la prise de conscience des effets des changements climatiques et du peu d’actions concrètes pour les minimiser.

Image : Canva

Accompagner les étudiants et étudiantes souffrant d’écoanxiété

Aschaiek fait valoir que les universités ont un rôle à jouer pour mieux accompagner les étudiants et étudiantes vivant de l’écoanxiété. Cela apparait particulièrement vrai pour ceux et celles qui étudient dans des domaines liés aux changements climatiques et qui sont confrontés quotidiennement aux enjeux entourant la crise environnementale.

« Poussées à l’action par les recherches démontrant une hausse des taux d’écoanxiété, certaines universités commencent à reconnaître qu’elles doivent faire davantage pour comprendre ce nouveau problème de santé mentale » 

(Aschaiek, 2022)

Étant donné que les universités canadiennes peinent déjà à répondre aux besoins de leur population étudiante en matière de santé mentale, les initiatives actuelles en la matière émanent généralement des bureaux du développement durable ou encore de groupes étudiants.

Le soutien offert à l’Université de Calgary

L’autrice donne en exemple l’accompagnement offert à l’Université de Calgary. En 2020, le bureau de développement durable de l’université a offert une activité portant sur les façons de soulager la détresse climatique. Il a également produit, en collaboration avec des étudiants et étudiantes, une boîte à outils de gestion de l’écoanxiété qui devrait être mise en ligne prochainement.

En complément : une sélection de ressources sur l’écoanxiété

L’équipe de l’ORES a ciblé quelques autres ressources et initiatives visant à soutenir les étudiants et étudiantes vivant de la détresse face à la crise environnementale :

  • Exploring Climate Change and Mental Health : ce coffre à outils propose un film ainsi que des questions de réflexion entourant l’écoanxiété, le deuil écologique et la « paralysie écologique » pour mieux reconnaître les différents sentiments vécus en lien avec l’écoanxiété.
  • Écoanxiété : craindre l’ultime catastrophe : le professeur au Département de psychologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières Frédéric Langlois démystifie le concept d’écoanxiété dans cette capsule vidéo de trois minutes.
  • Concours Collectivités durables : par ce concours, l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) invite sa communauté universitaire à proposer des initiatives favorisant le développement durable. Les idées retenues peuvent obtenir un financement afin d’en faciliter la réalisation.

Référence

Aschaiek, S. (2022, 13 décembre). Des universitaires étudient les répercussions des bouleversements climatiques sur la santé mentale. Affaires universitaires.

© 2023 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés