RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Santé mentale et diversité culturelle | Nouvelle

21 janvier 2021 Collégial et universitaire

L’Université McGill, en partenariat avec d’autres organisations, vient de lancer un site web de ressources multiculturelles en santé mentale.

En collaboration avec Le Neuro (L’Institut-hôpital neurologique de Montréal), l’Institut Lady Davis de l’Hôpital général juif et Bell Cause pour la cause, l’Université McGill a mis en ligne le Centre de ressources multiculturelles en santé mentale (CRMSM). Cette plateforme virtuelle vise à améliorer la qualité et la disponibilité des services de santé mentale pour les personnes provenant de divers groupes culturels et ethniques.

Le CRMSM est une initiative de chercheur·e·s en psychiatrie sociale et transculturelle du Département de psychiatrie de l’Université McGill, du Neuro et de l’Institut Lady Davis. Il est dirigé par Laurence Kirmayer, un chercheur international dans le domaine de la psychiatrie transculturelle. Il s’inscrit ainsi dans une double démarche de diversité culturelle et d’équité en matière de santé mentale.

En effet, la santé mentale est souvent perçue autrement dans d’autres communautés, ce qui nécessite des approches adaptées aux différences culturelles pour rejoindre les personnes. Cette plateforme a donc pour but d’améliorer l’accès aux services de santé mentale dans plusieurs langues.

Que contient ce site web ?

Image : CRMSM

Le nouveau site web, qui propose notamment des outils et des vidéos pratiques, s’adresse à ceux et celles ayant besoin d’aide et aux membres de leur famille, aux équipes professionnelles ou d’intervention, ainsi qu’aux équipes de décision, de planification et d’administration.

Il comprend notamment des informations sur les outils et les méthodes d’évaluation culturelle, l’accès aux interprètes et à la médiation culturelle ainsi que des recommandations d’interventions culturellement adaptées.

On y retrouve également de la documentation sur des programmes de soutien destinés aux personnes avec des problèmes de santé mentale, la défense de leurs intérêts et la réduction de la stigmatisation.

Enfin, des renseignements sur les écarts en matière de santé, des recommandations pour améliorer les compétences culturelles des organisations et des modèles de services et d’interventions pour tenir compte de la diversité sont disponibles.

Source : Université McGill

Consulter le volet « Santé mentale » du dossier CAPRES Étudiants internationaux

Mots-clés: - -

© 2021 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés