RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Conséquences de la pandémie sur la santé biopsychosociale et spirituelle | Enquête

15 mai 2020 Universitaire

Une équipe réunissant des chercheur.e.s de différents établissements du réseau de l’Université du Québec documentera les conséquences à court, moyen et à long terme de la pandémie sur la santé globale des communautés universitaires.

Les chercheures responsables du projet, Danielle Maltais et Christiane Bergeron-Leclerc, toutes deux de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), ont récemment démarré cette recherche en lançant un questionnaire en ligne qui s’adresse à la population étudiante et à toutes les catégories d’employé.e.s du réseau de l’Université du Québec.

Ce questionnaire comprend des questions sur l’état de santé physique, psychologique, sociale et spirituelle durant le dernier mois. Il s’inscrit dans une étude longitudinale de trois ans lors de laquelle les participant.e.s répondront : à tous les deux mois dans la première année, à tous les quatre mois dans la deuxième année et à tous les six mois dans la troisième année.

Cette étude longitudinale vise six objectifs :

Image : Pixbay
  1. Dresser le portrait de la santé bio-psycho-socio-spirituelle à court, moyen et long terme de l’ensemble du personnel et de la population étudiante des Universités du Québec;
  2. Identifier les conséquences de la crise de la COVID-19 sur la vie personnelle, conjugale, sociale et professionnelle des répondant.e.s;
  3. Identifier les caractéristiques des personnes qui se sont retrouvées en situation de vulnérabilité lors de la crise de la COVID-19;
  4. Identifier les facteurs de risque personnels, conjugaux, familiaux, sociaux et contextuels associés à une santé bio-psycho-socio-spirituelle précaire;
  5. Identifier les facteurs de protection personnels, conjugaux, familiaux, sociaux et contextuels associés à une bio-psycho-socio-spirituelle optimale;
  6. Recueillir le point de vue des répondant.e.s sur la pertinence des mesures mises en place dans les Universités du Québec pour favoriser la santé et le bien-être de leur personnel et de leur population étudiante.

En effet, à long terme, l’équipe de recherche souhaite que cette étude puisse aider à mettre des moyens en place pour mieux soutenir la population étudiante et les employé.e.s des Universités du Québec en contexte de pandémie.

Accéder au questionnaire (communauté UQ)

Consulter l’article du Réseau UQ

Mots-clés: - - -

© 2020 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés