RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Racisme dans le processus de préparation à l’admission | Publication

22 mars 2022 Universitaire

Inside Higher Ed propose un résumé des résultats d’une recherche conduite par le Art & Science Group, une firme de consultation et de recherche américaine, portant sur le « privilège blanc » et les avantages de certains groupes ethnoculturels dans le processus d’admission à l’enseignement supérieur aux États-Unis.

L’article The views of high school seniors that document significant advantages of white students (and sometimes Asian students) in the admissions process, résumé dans Inside Higher Ed, explique que les bureaux d’admission ont, encore aujourd’hui, de la difficulté à gérer les différents types de « privilèges » (racial et ethnique, financier, social et familial).

Pour expliciter les avantages implicites de différents groupes (blanc, noir, asiatique et latino-américain), 734 personnes finissantes du secondaire, ayant prévu de poursuivre leurs études à temps plein l’année suivante dans un four-year institution (établissement d’enseignement supérieur), ont été questionnées.

Les résultats démontrent que certains groupes, généralement ceux de personnes blanches et de personnes asiatiques, sont privilégiés dans la plupart des facettes du processus d’admission. [traduction libre]

(Jaschik, S. 2021)
Image : Canva

L’importance du soutien familial et social 

  • 68 % de personnes étudiantes blanches comparativement à 38 % de personnes étudiantes noires peuvent compter sur les connaissances de leur famille ou d’ami·es dans le processus d’admission;
  • L’accès à l’information semble intimement lié au niveau de scolarité des parents;
  • Les personnes étudiantes blanches (38 %) font davantage de visites des campus que tout autre groupe ethnoculturel (noir : 27 %, asiatique : 18 % et latino-américain : 15 %).

Bien que les comportements étudiants actuels soient influencés par les restrictions liées à la COVID-19, les personnes étudiantes blanches ont tout même visité les campus dans un plus grand pourcentage, ce qui fait croire que ce comportement vient plutôt des privilèges associés à ce groupe ethnoculturel.

Demandes d’admission et choix des établissements d’enseignement supérieur

En moyenne, les personnes étudiantes blanches et asiatiques font quatre demandes d’admission contre trois pour les personnes noires et d’origine latine. Sur le plan des demandes d’admission, une relation s’observe entre l’origine ethnoculturelle et le niveau socioéconomique.

L’hypothèse suivante est émise dans la recherche : les groupes ethnoculturels avec un revenu familial plus élevé, dû à leur plus grand accès aux ressources et au capital social, sont avantagés dans le processus d’admission. [traduction libre]

(Jaschik, S. 2021)

À l’inverse, les étudiant·es des groupes à faible revenu familial ne seraient pas en mesure de faire aussi rapidement des choix pour l’admission.

Mesurer le privilège blanc

Il serait donc possible de conclure que c’est une meilleure connaissance du processus d’admission qu’une préparation adéquate aux études supérieures qui avantagerait les personnes étudiantes blanches par rapport aux autres groupes ethnoculturels. Ainsi, les administrations des collèges américains devraient tenir compte du fait qu’une plus grande proportion d’étudiant·es déposant des demandes d’admission sont d’origine caucasienne.

Ces résultats peuvent aussi avoir une incidence sur l’adoption de mesures institutionnelles de discrimination positive dans l’admission dans les établissements d’enseignement supérieur.

Référence

Jaschik, S. (2021, 6 décembre). White Privilege. Inside Higher Ed.

Mots-clés: - -

© 2022 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés