RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Pratiques inclusives, persévérance et réussite | Publication

2 février 2022 Collégial et universitaire

L’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants (IRIPI) et le Collège de Maisonneuve rendent disponibles les actes du colloque Pratiques inclusives en contexte de diversité dans les milieux d’enseignement.

Ce colloque, qui s’est déroulé les 26 et 27 novembre 2020, s’intéressait aux pratiques inclusives et à leur influence sur la persévérance, la réussite et la diplomation des étudiant·es. Il a été organisé par l’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants (IRIPI) et le Collège de Maisonneuve.

Les actes du colloque donnent accès au contenu de 6 communications et à 4 présentations visuelles qui offrent des pistes pour mieux comprendre comment les établissements d’enseignement peuvent :

  • Adapter leurs politiques et leurs pratiques aux diverses réalités des étudiant·es;
  • Refléter la diversité dans les cursus;
  • Préparer les étudiant·es au vivre-ensemble. 

Voici un aperçu des communications.

Image : Page de couverture des actes de colloque

Inclusion et réussite au collégial

La communication de Gina Lafortune (professeure à l’Université du Québec à Montréal [UQAM]) s’intéresse aux facteurs de persévérance au collégial en partant du point de vue de l’étudiant·e. Plus spécifiquement, elle rend compte des résultats d’une recherche sur l’expérience d’étudiant·es d’origine haïtienne sur les plans de leur transition du secondaire au collégial, de leur expérience globale au collégial et des facteurs qui soutiennent leur persévérance.

Le point sur l’accès et la diplomation

Michaël Gaudreault et Marco Gaudreault, chercheurs au Centre d’Étude des COnditions de vie et des BESoins de la population (ÉCOBES) du Cégep de Jonquière, proposent un état de la situation sur l’accès, la persévérance et la diplomation aux études collégiales. Leur exercice met en évidence le fait que la disponibilité des données documentant l’accès, la persévérance et la diplomation varie fortement selon les populations étudiantes et que cela nuit à l’adoption de pratiques favorisant la diplomation :

« des informations annuelles devraient être diffusées largement pour ces différents sous-groupes, comme c’est actuellement le cas au secondaire dans les publications annuelles du ministère de l’Éducation, qui sont ventilées en fonction du statut d’immigrant, des étudiants en situation de handicap et de l’IMSE [indice de milieu socio-économique] des écoles, en plus d’être disponibles à l’échelle provinciale pour le privé, le public, les commissions scolaires anglophones et les centres de services scolaires francophones. » (p. 27)

Approche inclusive et milieux éducatifs « capacitants »

Maryse Potvin (professeure à l’UQAM) explique en quoi consiste l’approche inclusive et comment cette approche remet en question les pratiques éducatives actuelles :

« [L]es milieux éducatifs doivent relever certains défis pour mettre en œuvre une approche inclusive et « capacitante », fondée sur les droits (Human Rights–based approach). En dépit des opportunités offertes par le curriculum formel (le PFEQ), informel ou non formel, ainsi que des politiques publiques québécoises aux visées interculturelles et inclusives, les milieux éducatifs québécois ne sont pas encore entièrement engagés dans une perspective systémique, visant à actualiser l’approche inclusive. » (p. 37)

Étudiant·es issu·es de l’immigration et réussite scolaire

Tzvetelina Tzoneva (doctorante à l’UQAM) et Thomas Gulian (chercheur à l’IRIPI) s’intéressent aux facteurs favorisant la réussite scolaire des étudiant·es issu·es de l’immigration. Leur communication met en relief plusieurs enjeux liés à la réussite de ces étudiant·es :

  • « [la] prise en compte de la diversité et de la discrimination;
  • [l’]Intégration sociale et professionnelle des étudiant[·es] issu[·es] de l’immigration (réussite personnelle, professionnelle et sociale);
  • [la] représentation sociale de l’école;
  • [les] enjeux identitaires;
  • [l]’accès aux informations et aux stratégies d’orientation ». (p. 46)

Persévérance et réussite chez les étudiant·es autochtones

Tzvetelina Tzoneva et Thomas Gulian se sont aussi questionnés au sujet de la persévérance et la réussite chez les étudiant·es autochtones. Plus précisément, les auteurs ont voulu identifier comment la réussite au collégial peut être perçue sous l’angle autochtone. Leur communication détaille les principaux défis et obstacles que les étudiant·es autochtones doivent surmonter durant leurs études collégiales et présente les facteurs favorisant leur persévérance et leur réussite scolaire.

Un projet intercollégial au profit du vivre ensemble

La communication de Julie Prince (conseillère à la vie étudiante au Collège de Maisonneuve) offre un retour sur les trois éditions du projet Interculturel en action, initié en 2018 par la Table intercollégiale en intervention interculturelle. Ce projet a pour objectifs « de réunir et de former des étudiant[·es] à l’animation sociale et au dialogue interculturel, de leur offrir des espaces d’échange sur des sujets interculturels qui les préoccupent et de les engager dans des projets de cocréation visant le rapprochement interculturel » (p. 65).

Pour consulter les actes du colloque, cliquez ici.

Référence

IRIPI (2021). Pratiques inclusives en contexte de diversité dans les milieux d’enseignement (sous la direction de Habib El-Hage). Montréal : Les Cahiers de l’IRIPI, no 3.

Mots-clés: -

© 2022 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés