RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Faits saillants sur les diplômés des niveaux baccalauréat et supérieur

20 octobre 2015 Universitaire

L’institut de la statistique du Québec consacre son dernier bulletin à un portrait des diplômés universitaires.

Le bulletin S@voir.stat de septembre 2015 propose une vue d’ensemble de la situation des diplômés au Québec comparativement à ceux de l’Ontario. On y présente l’évolution du nombre de diplômés du baccalauréat, de la maîtrise et du doctorat de 1999 à 2012 ainsi que des données quant à la répartition des diplômés selon le sexe et le groupe d’âge.

Quels sont les faits saillants?

« • Les données canadiennes concernant les diplômés des niveaux baccalauréat et supérieur se prêtent à un classement qui permet les comparaisons internationales. Or, l’examen des données ainsi classées pour le Québec et l’Ontario révèlent que les comparaisons entre territoires dont les systèmes d’enseignement sont différents doivent être prudentes.

• Les données concernant les seuls diplômés du baccalauréat, de la maîtrise et du doctorat se prêtent mieux à la comparaison. Elles montrent notamment que la croissance du nombre de diplômés du baccalauréat s’est essoufflée depuis 2008 au Québec, alors qu’elle se poursuit à bon rythme en Ontario et au Canada dans son ensemble.

• En 2012, selon ces données, les femmes sont majoritaires parmi les diplômés du baccalauréat et de la maîtrise, tant au Québec, qu’en Ontario et qu’au Canada.

• Les diplômés sont plus âgés au Québec qu’en Ontario et qu’au Canada dans son ensemble quand ils obtiennent leur baccalauréat, leur maîtrise ou leur doctorat.

• Dans les trois territoires, les hommes obtiennent leur grade à un âge plus avancé que les femmes aux deux premiers cycles; au Québec, ils l’obtiennent également un peu plus tard qu’elles au troisième cycle. »

 

© 2020 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés