Le CAPRES devient l'Observatoire sur la réussite en enseignement supérieur (ORES).

Nous travaillons actuellement à la création d'une nouvelle plateforme qui présentera des contenus plus pertinents que jamais. Restez à l'affût: oresquebec.ca sera mis en ligne à l'hiver 2023!

RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Formation initiale à la diversité ethnoculturelle en enseignement

17 mars 2015 Universitaire

En 2014, un rapport de recherche s’intéressant à la formation à la diversité ethnoculturelle en enseignement à été mis en ligne. Cette recherche visait à contribuer au développement de la littérature scientifique sur l’institutionnalisation de la prise en compte de la diversité ethnoculturelle en formation initiale à l’ enseignement au Québec.

La candidate à la maitrise de l’UQAM Julie Larochelle-Audet propose un mémoire intitulé Acteurs du milieu universitaire et formation initiale à la diversité ethnoculturelle en enseignement : entre engagement et institutionnalisation.

Son projet vise à documenter l’institutionnalisation de la prise en compte de la diversité ethnoculturelle en formation initiale à l’enseignement au Québec :

  • en précisant l’engagement de différents acteurs universitaires à cet égard
  • en décrivant leurs visions prospectives de cette institutionnalisation
  • en explicitant la relation entre les deux

Neuf entretiens de recherche ont été menés auprès de professeures assurant l’enseignement de cours sur la diversité ethnoculturelle, de directions de programme et de directions de département ou doyennes.

Les résultats mentionnent :

  • Que l’engagement des acteurs dans le processus d’institutionnalisation de la prise en compte de la diversité ethnoculturelle en formation initiale à l’enseignement varie selon le poste occupé. Les acteurs occupant un poste de direction s’y engagent généralement en collaboration avec d’autres collègues tandis que les professeures assurant l’enseignement de cours traitant de la prise en compte de la diversité ethnoculturelle sont les instigatrices de tels processus.
  • Certaines distinctions entre les connaissances et les visions des acteurs de l’université située à Montréal par rapport à celles de leurs collègues des deux autres universités. Ils précisent néanmoins que les connaissances et les visions des directions générales se distinguent par la mise en avant d’enjeux structurels et de considérations externes à leur établissement d’enseignement. Des précisions relatives à l’offre de cours dans les universités à l’étude ont par ailleurs été apportées, confirmant la difficulté d’en produire un portrait exhaustif en l’absence d’exigences ministérielles provinciales.

Mots-clés:

© 2023 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés