Le CAPRES devient l'Observatoire sur la réussite en enseignement supérieur (ORES).

Nous travaillons actuellement à la création d'une nouvelle plateforme qui présentera des contenus plus pertinents que jamais. Restez à l'affût: oresquebec.ca sera mis en ligne à l'hiver 2023!

RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Étudiantes et étudiants internationaux dans les établissements d’enseignement supérieur canadiens | Publication

16 novembre 2022 Universitaire

La revue Éducation comparée et internationale présente un numéro spécial portant sur les populations étudiantes internationales en provenance d’Asie dans les établissements d’enseignement supérieur canadiens.

Ce numéro s’intéresse à l’accueil de ces étudiants et étudiantes au regard d’initiatives d’internationalisation, d’autochtonisation, de décolonisation et d’équité, diversité et inclusion (EDI) qui ont cours dans les universités canadiennes. Cette mise en contexte fait ressortir certaines incohérences entre les priorités institutionnelles et l’expérience de ces populations étudiantes (Kim, Buckner, Montsion, 2022).

Voici un survol de deux des sept articles qui composent ce numéro spécial dirigé par Ann H. Kim (Université York), Elizabeth Buckner (Université de Toronto) et Jean Michel Montsion (Collège universitaire Glendon de l’Université de York).

La place des étudiantes et étudiants internationales dans les politiques d’EDI

Elizabeth Buckner (Université de Toronto), Elic Chan (Université de Colombie-Britannique) et Eun Gi Kim (Université de Toronto) s’intéressent aux enjeux liés à l’internationalisation et à l’EDI dans les établissements d’enseignement supérieur dans leur article International Students and the Equity, Diversity, and Inclusion Imperative: Comparing the University of Toronto and the University of British Columbia.

Image : Canva

En examinant les initiatives mises en place à l’Université de Toronto et à l’Université de Colombie-Britannique, l’équipe de recherche se penche sur les manières dont l’accueil d’étudiantes et étudiants internationaux s’inscrit dans les initiatives liées à l’EDI.

Si, à première vue, l’accueil d’étudiants et d’étudiantes internationaux est jugé compatible avec les actions liées à l’EDI, l’analyse réalisée montre que la place des populations étudiantes internationales dans les projets EDI est ambiguë. En effet, ces étudiants et étudiantes – provenant majoritairement de la Chine et de l’Inde – ne sont pas perçus comme un groupe demandeur d’équité au même titre que les populations étudiantes nationales traditionnellement sous représentées (personnes étudiantes de première génération, populations autochtones, personnes en situation de handicap ou étudiants et étudiantes de couleur).

Les résultats montrent également que, tant à l’Université de Toronto qu’à l’Université de Colombie-Britannique, les activités liées à l’EDI sont cloisonnées de celles liées au soutien des étudiantes et étudiants étrangers. Alors que les premières sont axées sur la lutte contre la discrimination des groupes d’étudiants traditionnellement sous représentés, les deuxièmes offrent principalement un soutien logistique aux populations étudiantes internationales (visas, permis de travail, assurance santé). L’équipe de recherche fait ainsi valoir le fait que les populations étudiantes internationales devraient être davantage considérées dans les initiatives favorisant l’EDI.

Les défis rencontrés par les populations étudiantes internationales

Nancy Mandell, Janice Phonepraseuth, Jana Borras et Larry Lam, de l’Université York témoignent du parcours d’étudiantes et d’étudiants internationaux dans l’article Challenges of South Asian and Chinese International Students: Becoming Anchored in Networks of Support. Leur article rend compte des obstacles vécus sur les plans académiques et financiers ainsi qu’au niveau de l’insertion et de l’intégration sociales.

L’équipe de recherche souhaitait répondre à deux questions : comment et avec qui les étudiantes et étudiants internationaux établissent des relations sociales ; et comment ces liens sociaux leur permettent-ils d’accéder aux ressources favorisant leur intégration au Canada. Des entrevues menées avec 18 étudiantes et étudiants internationaux sud-asiatiques et chinois fréquentant différentes universités canadiennes offrent des pistes de réponses à ces deux questions.

L’équipe de recherche fait valoir que « l’intégration des étudiants et étudiantes étrangers représente un processus collectif qui est facilité par des apports formels et informels provenant de sources multiples. Les données suggèrent que […] les étudiants et étudiantes s’installent et s’intègrent lorsqu’ils et elles sont des « immigrants et immigrantes soutenus », lorsqu’ils et elles peuvent compter sur les institutions, les amitiés, la famille et les communautés pour leur fournir les ressources et les opportunités nécessaires à leur épanouissement »

(Bauder, 2019 dans Mandell, Phonepraseuth, Borras et Lam, 2022, p.86 [Traduction libre])

Les entrevues montrent que, bien que les universités offrent un soutien académique susceptible de répondre à une variété de besoins, de nombreux étudiantes et étudiants internationaux estiment ne pas savoir quelles sont les ressources universitaires à leur disposition. Ainsi, ils et elles se tournent rarement vers les services institutionnels et misent plutôt sur les médias sociaux et leurs propres relations lorsqu’un obstacle se présente. L’analyse des témoignages montre cependant que certaines personnes hésitent à demander de l’aide à leurs proches, de crainte de représenter un fardeau ou de causer des tensions dans leurs amitiés.

L’équipe de recherche conclut en recommandant aux établissements universitaires de renforcer les programmes de mentorat, ces derniers étant susceptibles de favoriser les amitiés et d’atténuer le stress inhérent à l’immigration. L’équipe ajoute que les universités devraient offrir des programmes linguistiques intensifs à court terme, ainsi qu’un soutien linguistique en continu.

Références

Kim, A. H., Buckner, E., et Montsion, J. M. (2022). Introduction to special issue. Comparative and International Education, 51(1). https://doi.org/10.5206/cieeci.v51i1.15481

Buckner, E., Chan, E., et Kim, C. (2022). International Students and the Equity, Diversity, and Inclusion Imperative: Comparing the University of Toronto and the University of British Columbia. Comparative and International Education, 51(1). https://ojs.lib.uwo.ca/index.php/cie-eci/article/view/14613

Mandell, N., Phonepraseuth, J., Borras, J., & Lam, L. (2022). Challenges of South Asian and Chinese International Students: Becoming Anchored in Networks of Support. Comparative and International Education, 51(1). https://doi.org/10.5206/cieeci.v51i1.14220

© 2022 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés