RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Les populations émergentes sont-elles satisfaites de leur expérience collégiale?

18 avril 2016 Collégial

Comment peut-on savoir si les étudiants en situation de handicap apprécient les mesures d’aide qui leur sont offertes pour les soutenir dans leurs apprentissages? Croient-ils qu’ils réussissent mieux grâce à elles? Existent-ils d’autres mesures plus efficaces? Marie-Christine Pacaud, psychologue et professeure, présente les réflexions des étudiants à ce sujet, puisqu’ils sont les principaux acteurs de leur réussite.

La recherche Populations émergentes : expérience collégiale, mesures adaptées et satisfaction a été effectuée au Campus Notre-Dame-de-Foy grâce à une subvention du Programme de recherche et d’expérimentation pédagogiques (PREP) de l’Association des collèges privés du Québec (ACPQ).

Les objectifs poursuivis par cette recherche:

  • Recueillir le point de vue des étudiants des populations émergentes sur leur expérience au collégial et sur les mesures d’aide que ces derniers reçoivent afin de les soutenir dans leurs apprentissages.
  • Mieux comprendre les perceptions des principaux concernés sur la situation actuelle des populations émergentes au collégial.
    • Décrire l’expérience collégiale vécue par ces étudiants par rapport à l’organisation actuelle des services offerts aux populations émergentes.
    • Identifier les éléments de satisfaction et d’insatisfaction quant aux mesures adaptées offertes.
    • Relever les perceptions de ces étudiants quant à l’influence des mesures adaptées sur leur réussite scolaire.
    • Recueillir les suggestions de ces étudiants quant à l’organisation et aux services offerts aux populations émergentes.

Qu’est-ce qu’une population émergente?

Les populations émergentes dans les cégeps et les universités désignent les étudiants caractérisés par une situation de handicap dont l’occurrence aux études supérieures est de plus en plus importante et relativement nouvelle (de 2 à 15 ans) [Source]. Plus précisément, il existe quatre grandes catégories de diagnostics :

  1. Les troubles spécifiques (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, etc.)
  2. Les déficits d’attention (avec ou sans hyperactivité)
  3. Les troubles de la santé mentale (bipolarité, dépression, anxiété, paranoïa, anorexie, etc.)
  4. Les troubles neurologiques (aphasie, apraxie, dysgraphie, dyspraxie, etc.).

Méthodologie

19 étudiants provenant des populations émergentes de 4 collèges privés du Québec ont témoigné de leurs expériences lors d’entretiens semi-dirigés.

Résultats

  • La très grande majorité des étudiants rencontrés apprécient leur expérience collégiale.
  • L’aide reçue des services adaptés favorise une expérience positive.
  • Une minorité d’entre eux ont été informés de l’existence des services adaptés dans les collèges
    par leur école secondaire.
  • Ils sont satisfaits du temps supplémentaire pour les examens et de l’usage de l’ordinateur offert dans les services adaptés.
  • Les services les moins utilisés sont la remise des notes de cours à l’avance, l’usage de dictionnaires, les services d’un preneur de notes, ou l’usage des logiciels Word Q ou Médialexie.
  • Les étudiants rencontrés sont en grande majorité très optimistes quant à la suite de leur insertion professionnelle.

Suggestions des étudiants

Afin d’améliorer les services qui leur sont offerts, les étudiants des populations émergentes proposent:

  • de bonifier les services d’encadrement (gestion du temps, gestion de projets),
  • d’offrir des livres de classe audio et des dictionnaires de poche en classe,
  • de permettre d’écouter une bande sonore lors des examens pour couvrir les bruits environnants,
  • d’assister plusieurs fois à un cours pour mieux le comprendre,
  • d’accéder à un local d’examen plus tranquille,
  • d’octroyer plus de temps pour effectuer les travaux et les lectures.

 

Mots-clés: - - - -

© 2020 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés