RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Dossiers de veille de l’Institut français de l’Éducation – 2014

29 janvier 2015 Universitaire

L’Institut français de l’Éducation publie plusieurs fois par année des dossiers de veille sur des enjeux de l’éducation.

L’Institut français de l’Éducation a publié 9 dossiers de veille en 2014 :

  • Entre laboratoire et terrain : comment la recherche fait ses preuves en éducation – N°89, janvier 2014
    Après avoir rappelé les enjeux de la situation actuelle, ce dossier vise donc à fixer des repères pour une approche scientifique de l’éducation dans le contexte de la recherche universitaire. Nous revenons ensuite dans un deuxième temps sur la signification de l’evidence-based education, concept controversé qui a largement débordé son aire anglo-saxonne d’origine pour devenir un terme usuel. Nous envisageons enfin dans un troisième temps comment peuvent être articulés les rapports entre recherche, pratiques et politiques éducatives, et l’engagement concret des acteurs qui relèvent de ces différents contextes.
  • Discriminations et inégalités à l’école – N°90, février 2014
    Ce dossier de veille fait un état des recherches actuelles sur la problématique des discriminations à l’école, aussi bien en France qu’à l’étranger. Les pratiques pédagogiques, les fonctionnements des établissements et de l’institution, la question du « vivre ensemble » (avec le concept de laïcité) et de la mixité (sociale, sexuelle, ethnique, etc.) sont des pistes à travailler pour lutter efficacement contre les discriminations à l’école.
  • De l’université à la vie active -N° 91, mars 2014
    Tout étudiant doit s’insérer un jour dans le monde du travail. Cette affirmation qui parait évidente soulève de nombreuses questions, à l’heure où les universités ont désormais comme troisième mission (après la recherche et l’enseignement) d’insérer et de suivre leurs étudiants dans leur vie professionnelle. Comment préparent-elles les étudiants à la vie active ? Est-ce au niveau des formations elles-mêmes, les rendant plus professionnalisantes, c’est-à-dire en rapprochant l’université du monde du travail et en développant des compétences attendues par les employeurs ? Cela peut-il s’appliquer à toutes les formations, y compris les formations généralistes ? Ce sont toutes ces questions qu’aborde ce dossier de veille.
  • Petite enfance : de l’éducation à la scolarisation – N° 92, avril 2014
    Ce dossier place l’enfant au cœur de ces préoccupations afin de mieux comprendre les enjeux politiques, sociologiques et pédagogiques qui lui sont rattachés. Il propose de réfléchir à la place du jeune enfant de zéro à six ans, à cette période qui précède l’instruction obligatoire dans la plupart des pays de l’OCDE et aux bénéfices que cela peut lui apporter. Puis s’intéresse aux conditions favorables aux apprentissages et au développement global de l’enfant.
  • La qualité de l’enseignement : un engagement des établissements, avec les étudiants ? – N°93, juin 2014
    Dans une revue de littérature, centrée sur l’Amérique du Nord et l’Europe, le dossier propose d’examiner les multiples tensions qui traversent le champ de l’évaluation de l’enseignement et de discuter les conditions propices à son institutionnalisation, dans la perspective d’identifier des pistes d’action. La première partie interroge les modalités évaluatives susceptibles de favoriser une gouvernance réflexive au sein des établissements d’enseignement supérieur : elle rappelle le contexte d’émergence de l’assurance qualité en Europe, évoque les logiques de prestige des classements internationaux et examine les approches multidimensionnelles de l’auto-évaluation. La deuxième partie, consacrée à la situation française, s’intéresse aux réformes qui ont encouragé la responsabilisation progressive des établissements, depuis les jalons posés par la politique de contractualisation, la mise en place d’une évaluation intégrée avec l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES) et la législation statuant sur l’évaluation des enseignements. La troisième partie, focalisée sur l’évaluation des enseignements par les étudiants (EEE), discute ce qui rapproche ou au contraire oppose l’évaluation des enseignements, celle des formations et celle des enseignants, en plaidant pour une évolution vers une mise en oeuvre moins stéréotypée et plus stratégique de l’EEE.
  • Évaluer pour (mieux) faire apprendre – N° 94, septembre 2014
    À partir d’analyses issues de la littérature scientifique récente, ce dossier s’efforce de clarifier les termes du débat en revenant sur les définitions, les fonctions et les formes existantes de l’évaluation. Les pratiques de notation et les évaluations certificatives qui pèsent si lourd comme évaluation «pour contrôler» sont mises en examen et comparées dans une perspective internationale. Enfin, ce dossier présente quelques dispositifs et cadres d’évaluation pour illustrer les possibles aller et retour entre les théories présentées et les pratiques de classe existantes ou envisageables.
  • Une jeunesse fantasmée, des jeunesses ignorées ? – N°95, octobre 2014
    La perception qu’ont les jeunes de leur situation varie fortement d’un pays à l’autre : génération sacrifiée, peu sure d’elle, devant s’affirmer face aux adultes déjà installés, ou génération positive, confiante, qui met à profit cette période pour « se trouver » et trouver sa place d’adulte dans la société. Les notions de dépendance et d’autonomie sont essentielles pour comprendre comment les jeunes naviguent entre deux âges et comment se passe la décohabitation (départ du domicile parental). Mais sont-ils intrinsèquement différents de leurs ainés? Cela ne se vérifie pas sur le plan des valeurs, qu’ils partagent avec leurs parents, rendant la distinction entre jeunes et adultes très floue. En fait, les différences sont plus fortes entre les jeunes de pays différents qu’entre les jeunes et leurs ainés au sein d’un même pays. Pourtant, il semble que se dessine au fil du temps une jeunesse européenne, toujours plus ouverte à la différence, aux échanges, et plus prompte à communiquer avec ses pairs.
  • Du programme vers la classe : des ressources pour enseigner – N° 96, novembre 2014
    Ce dossier de veille de l’IFÉ s’inscrit dans le cadre de la revue de littérature du projet « Ressources vivantes pour l’enseignement et l’apprentissage » (ReVEA), réponse acceptée à l’appel « Apprentissages », lancé en 2013 par l’Agence nationale de la recherche. Il aborde la complexité de la notion de ressource, à travers les différentes définitions de ce que peut être une ressource pour enseigner, les différents types de ressources qui apparaissent dans la littérature de recherche (des manuels scolaires aux cartes de géographie, des ressources prêtées par les collègues aux sites associatifs enseignants) et les usages que les enseignants en font au quotidien, dans l’objectif d’un meilleur apprentissage des élèves.
  • Production et valorisation des savoirs scientifiques sur l’éducation – N° 97, décembre 2014
    Ce dossier donne quelques éléments de réponse sur la façon dont les résultats des recherches sont produits, diffusés et valorisés dans un contexte de mutation du paysage de l’information scientifique, avec en particulier le développement des publications en libre accès.

L’Institut français de l’Éducation a pour mission, entre autres, de développer des recherches sur les différentes formes et pratiques d’éducation en France et à l’étranger, de mettre à disposition du public des ressources scientifiques en matière d’éducation, puis de nourrir un espace de débat sur les grands enjeux contemporains de l’éducation.

Il y a actuellement 107 dossiers disponibles sur le site de l’Institut français de l’éducation (IFÉ).

Mots-clés: - -

© 2022 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés