RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Cadre de référence du CMEC pour la réussite des transitions des élèves

7 septembre 2017 Collégial et universitaire

La complexification croissante des transitions entre les études et les cheminements de carrière rend le choix des élèves difficile. Le Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) a donc senti le besoin de fournir un cadre de référence présentant une série de points de repère qui visent à soutenir et encourager les bonnes pratiques d’aide aux transitions des élèves.

Par la publication de ce cadre de référence, le Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) souhaite offrir aux gouvernements provinciaux et territoriaux des références communes pour guider l’évaluation, l’élaboration, les échanges, la collaboration avec les parties intéressées clés ainsi que l’amélioration constante.

Cibler particulièrement certains sous-groupes

Les concepteurs du guide mettent en relief la nécessité « de bien organiser les services de soutien et d’information sur des carrières et le marché du travail » pour tous les étudiants et étudiantes. Il est toutefois particulièrement important « de bien comprendre les obstacles uniques auxquels sont confrontés les sous-groupes d’étudiantes et d’étudiants qui continuent à se buter à un accès inégal à l’éducation postsecondaire (p. ex, les jeunes Autochtones, les jeunes des collectivités rurales, les jeunes ayant un handicap et les jeunes racialisés), afin d’améliorer les résultats ».

Les objectifs du cadre de référence

Les objectifs du document sont au nombre de trois :

  • « Fournir un ensemble commun de points de repère pour soutenir l’évaluation des pratiques et des politiques actuelles par les instances, dans leurs efforts visant à améliorer les résultats des transitions de jeunes et de jeunes adultes.
  • Appuyer des prises de décisions fondées sur des données probantes, une mise en œuvre ciblée et la responsabilisation au chapitre des programmes et des politiques d’aide aux transitions.
  • Accroître le dialogue, les échanges, la collaboration et la coordination entre les parties intéressées clés — y compris les gouvernements, les écoles, les établissements d’enseignement postsecondaire, les employeurs et les partenaires communautaires — sur les questions afférentes aux transitions des élèves. »

Les 11 points de repère des bonnes pratiques

Le cadre de référence est axés sur des travaux de recherche internationaux et pancanadiens fondés sur des données probantes. Pour être efficaces, les pratiques et les politiques d’aide aux transitions s’appuient sur les points de repère suivants qui sont décrits avec plus de détails dans le document du CMEC :

  1. Prestation de programmes sur la carrière stables et centrés sur les élèves.
  2. Développement actif des habiletés en gestion de carrière.
  3. Information sur la carrière et sur le marché du travail accessible et son utilisation efficace.
  4. Politiques et programmes adaptés aux besoins divers et particuliers des élèves.
  5. Établissement de liens clairs entre l’apprentissage et ses applications sur le marché du travail.
  6. Participation de tous les élèves à des occasions d’apprentissage intégrées au travail.
  7. Apprentissage des élèves sur l’ensemble des cheminements menant à des études postsecondaires.
  8. Mise en œuvre, évaluation des effets et assurance de la qualité s’appuyant sur une formation adéquate des fournisseurs.
  9. Évaluation de la formation au cheminement de carrière et de l’offre de services.
  10. Amélioration continue fondée sur des données probantes et sur le rendement des investissements.

Deux outils complémentaires

Les points de repère énoncés sont à la base de deux outils complémentaires :

L’Outil d’autoévaluation des points de repère pour soutenir les transitions des élèves guide l’évaluation des politiques et des programmes actuels d’aide aux transitions, cerne les points forts et les lacunes et établit les priorités d’action pour assurer la réussite des transitions des élèves

Le Modèle de plan d’action pour soutenir les transitions des élèves établit le lien entre l’évaluation et la mise en œuvre.

 

Document(s)

Mots-clés:

© 2018 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés