RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Le phénomène de la surdiplomation au Québec

27 janvier 2011

Auteur : Bruno Hubert, Étudiant à la maîtrise
Institut national de la recherche scientifique (INRS)

Cet article découle d’une activité de mobilisation des connaissances qui a permis d’approfondir la réflexion concernant le phénomène de la surdiplomation au Québec.

 

Extrait

« Étant donné que les effets de la surdiplomation concernent un nombre croissant de travailleurs québécois, il nous a semblé légitime de s’interroger sur l’efficacité socio-économique d’une politique d’expansion de la scolarité, notamment par le défi de la transmission des connaissances et de la pénurie de main-d’oeuvre qualifiée.

En utilisant l’« approche objective de l’analyse du poste de travail », nous avons mis en évidence des différences significatives entre les travailleurs surdiplômés et le reste de la population active, au niveau du sexe, de l’âge, du niveau d’éducation, de l’expérience, de la situation syndicale, du lien d’emploi et du secteur d’activité économique. »

 

Lire l’article

 

Mots-clés: -

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés