RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Pratiques d’enseignement inclusives : de petits changements qui font une énorme différence

17 mars 2015 Universitaire

Le Service d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage de l’Université d’Ottawa propose un document qui propose des stratégies et outils favorisant l’enseignement inclusif des étudiants.

Le document, Introduction aux pratiques d’enseignement inclusives, a été rédigé en 2013 par Jean-Pascal Beaudoin du Centre de pédagogie universitaire de l’Université d’Ottawa. On y aborde l’enseignement inclusif comme un concept ou un domaine en émergence, qu’on le nomme  « apprentissage différencié », « conception universelle de l’apprentissage » ou « conception universelle de l’enseignement ». Pour l’université d’Ottawa, l’enseignement inclusif mise sur la diversité pour répondre aux besoins et aux styles d’apprentissage variés des étudiants:

Dans le cas des étudiants ayant des incapacités, les pratiques d’enseignement inclusives visent à minimiser l’impact des limites fonctionnelles et à éliminer les obstacles à l’apprentissage. L’inclusion consiste alors à créer un milieu d’apprentissage accessible en se préparant à une variété de besoins d’apprentissage au lieu de réagir à quelques besoins exprimés. En adoptant des pratiques d’enseignement inclusives (modèle social de l’incapacité) au moment de créer un cours ou de le mettre à jour, les éducateurs réduisent considérablement le nombre d’adaptations nécessaires (modèle médical de l’incapacité). De plus, puisque ce ne sont pas tous les étudiants qui déclarent leur incapacité ou qui sont admissibles au Service d’accès, ces éducateurs aident tous leurs étudiants : un cours bien conçu favorise la compréhension, la réussite et la satisfaction des étudiants (COU, 2012; Vukovic, 2012; uOttawa-SASS, 2010; Burgstahler et Cory, 2008).

Le document présente des stratégies et outils favorisant l’enseignement inclusif :

  1. Réfléchir aux objectifs, aux besoins d’apprentissage et aux méthodes d’enseignement
  2. Favoriser l’apprentissage dynamique et la multiplicité des méthodes d’enseignement
  3. Offrir diverses options aux étudiants pour démontrer leur compréhension du contenu (évaluation)
  4. Offrir du matériel accessible, sur support écrit ou en ligne

On souligne que « De petits changements peuvent faire une énorme différence ».

Mots-clés:

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés