RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Portrait : Les enjeux du développement professionnel des enseignants collégiaux

17 octobre 2017 Collégial

Une recherche portant sur le développement professionnel des enseignants œuvrant dans les collèges privés subventionnés vient tout juste d’être publiée. Le portrait dressé offre à la fois le point de vue des directions et celui des enseignants eux-mêmes et permet de mieux saisir les défis et enjeux relatif à ce thème.

Le rapport est le fruit du travail de Mme Michelle Deschênes du Collège O’Sullivan dont les recherches ont été financées par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie.

De l’importance de la formation pédagogique

D’entrée de jeux, l’auteur rappelle que la formation initiale des enseignants du collégial est «essentiellement disciplinaire et non pédagogique ». Selon elle, cette lacune peut être palliée par le biais de la formation continue, laquelle prend place dans un contexte complexe, celui dans lequel les enseignants exercent leur métier.

L’auteur présente ainsi un portrait de la nature des apprentissages des enseignants ainsi que des différents contextes qui prévalent. Elle aborde également les enjeux centraux que sont :

  • la reconnaissance des démarches des enseignants,
  • la responsabilité de leur développement professionnel,
  • l’exercice de l’agentivité et
  • la valeur que donnent les enseignants au développement professionnel

Deschêne fait remarquer le cas particulier des compétences liées aux technologies de l’information et de la communication (TIC). En effet, celles-ci « peuvent être liées à la fois à des compétences à acquérir et aux moyens de les acquérir ».

L’objectif du projet

L’objectif général de ce projet est double. D’abord, il s’agit de dresser le portrait actuel du développement professionnel des enseignants des collèges privés subventionnés. Dans un deuxième temps, il s’agit de le mettre à la disposition des acteurs concernés. Les objectifs particuliers de l’auteur sont les suivants :

  1. Documenter les occasions de développement professionnel des collèges privés subventionnés
  2. Documenter les initiatives de développement professionnel des enseignants
  3. Déterminer les besoins de formation continue des enseignants
  4. Déterminer les préférences des enseignants concernant les modalités des activités de développement professionnel
  5. Faire ressortir les défis et enjeux auxquels sont confrontés les enseignants en matière de développement professionnel
  6. Faire connaitre aux collèges les besoins et enjeux exprimés par les enseignants
  7. Faire connaitre aux partenaires du réseau collégial les besoins et enjeux exprimés par les enseignants

La méthodologie

La recherche repose sur deux sondages (en ligne) qui ont permis de recueillir des données auprès des collèges privés subventionnés et des enseignants.

Le questionnaire des collèges

Le questionnaire à l’attention des collèges privés subventionnés était constitué de quatre sections : les activités de développement professionnel que les collèges proposent aux enseignants, la priorisation des besoins de formation, les défis et enjeux, ainsi que le profil du répondant.

13 collèges (directeurs généraux, directeurs des études ou directeurs adjoints) ont répondu au questionnaire prévu pour eux.

Le questionnaire des enseignants

Le questionnaire à l’attention des enseignants, quant à lui, était composé de cinq sections : les activités de développement professionnel auxquelles prennent part les enseignants, les besoins de formation, les préférences des enseignants en matière de développement professionnel, les défis et enjeux, et le profil du répondant.

Ce sont 120 enseignants (provenant de 12 collèges) qui ont répondu au questionnaire.

Les conclusions

Le projet a permis non seulement de dresser le portrait du développement professionnel des enseignants des collèges privés subventionnés, mais aussi de le faire connaitre aux acteurs concernés.

Les résultats du projet ont mené Deschênes à souligner cinq éléments en particulier :

  1. La rétroaction entre pairs suscite de l’intérêt chez les enseignants et il serait intéressant de s’y attarder davantage.
  2. Un intérêt doit être porté aux moyens que pourraient employer les enseignants pour témoigner de leurs apprentissages et ainsi voir reconnaître par leur établissement les acquis qui y sont liés. Allouer du temps en milieu de travail aux enseignants serait une façon concrète d’y arriver. Le manque de temps et la lourdeur de la tâche sont revenus fréquemment dans les propos des enseignants.
  3. La consultation des enseignants pour s’enquérir de leurs besoins et de leurs préférences en matière de formation continue est d’une grande importance. Dans cette optique, la mise en place et le suivi de plans de perfectionnement personnalisés seraient souhaitables (par rapport à des formations s’adressant à l’ensemble des enseignants).
  4. Les objectifs d’apprentissage des enseignants devraient être communiqués aux directions ainsi qu’aux collègues pour faciliter l’adéquation entre les besoins et les ressources.
  5. Des mécanismes d’accompagnement devraient être mis en place afin de faciliter le lien entre les différents moments de formation.

En complément

Michelle Deschênes a accordé une entrevue à Profweb pour discuter de son rapport. Il est possible d’avoir accès au fruit de cet entretien ici.

 

Source(s)

Deschênes, M. (2017). Le développement professionnel des enseignants : Portrait de la situation dans les collèges privés subventionnés du Québec (rapport de recherche), Québec, Collège O’Sullivan de Québec. Repéré à http://iteractive.ca/portrait

Mots-clés:

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés