RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Portfolio numérique en enseignement supérieur | Publication

6 février 2019 Collégial et universitaire

La revue canadienne sur l’avancement des connaissances en enseignement et en apprentissage (RCACEA/CJSoTL) propose un numéro sur le portfolio numérique en enseignement supérieur.

Mathieu Petit (Département de pédagogie, Université de Sherbrooke), Nicole Monney (Département des sciences de l’éducation, UQAC) et Christophe Gremion (IFFP Lausanne) présentent cette édition spéciale (volume 9, numéro 3) qui fait suite au 29e congrès de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire (AIPU) qui a eu lieu à Lausanne, en Suisse, en 2016. Lors de cet événement, des chercheurs ont présenté à la fois un portrait du portfolio comme outil d’évaluation et comme outil au service de l’apprentissage ou d’une démarche de développement professionnel.

Les enjeux du portefolio

Petit, Monney et Gremion proposent d’abord, dans un article de cadrage, différentes catégories d’enjeux et de tensions qui « relèvent de possibles divergences quant à l’implantation et à l’utilisation du portfolio numérique en enseignement supérieur » :

  • les postures du formateur et de l’apprenant, qui semblent parfois représenter un frein à l’utilisation du portfolio;
  • les types de portfolios : développement professionnel, apprentissage, évaluation, présentation. Chaque type vise des buts spécifiques, demande une approche particulière et comporte des limites qui lui sont propres.
  • l’évaluation du portfolio. Comment évaluer efficacement à travers un portfolio numérique? Doit-on évaluer son contenu lorsqu’il est question de favoriser la démarche réflexive des étudiants?
  • la collaboration, au sein de communautés de pratique réunissant des formateurs voulant réfléchir à ce qui sous-tend l’implantation ou l’utilisation de l’outil;
  • la formation et les compétences numériques, tant des apprenants que des formateurs (surcharge de travail, irritants techniques, etc.).

Les auteurs soulignent que ce numéro spécial « contribue à nourrir l’enthousiasme tout comme une certaine vigilance quant à la portée pédagogique du portfolio numérique en enseignement supérieur ».


RCACEA/CJSoTL, vol.9, no 3

L’outil n’a donc « rien de magique »; son utilisation implique un « perpétuel travail de réappropriation de visées pédagogiques par les formateurs et les étudiants ».

Image : Pixabay

Des rapports de recherche variés

Différentes thématiques sont abordées dans les études présentées dans ce numéro spécial :

  • l’enseignement des compétences à l’échelle d’un programme d’études (le travail social ou les sciences infirmières) avec le portfolio numérique;
  • l’approche collective du portfolio dans une grande université;
  • l’accompagnement et l’évaluation du stagiaire (ici, en formation des maîtres) à l’aide du portfolio;
  • l’examen critique du portfolio comme « pratique à fort impact » d’apprentissage;
  • l’examen critique de la notion de réflexivité;
  • le portfolio comme outil de développement professionnel chez des étudiants gradués;
  • etc.

Il est à souligner que ce numéro spécial rend compte de recherches sur le portfolio numérique dans les cégeps, collèges et universités autant au Québec, au Canada et qu’en Europe.

Mots-clés: - -

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés