RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

La gestion de classe à l’ère du numérique – Dossier Profweb, 3e partie

23 novembre 2017 Collégial et universitaire

À l’ère du numérique, les enseignants se retrouvent devant un choix concernant l’usage des téléphones, tablettes et ordinateur en classe. Vaut-il mieux opter pour l’interdiction ou choisir de les intégrer dans les activités d’apprentissage?

Voici la dernière des trois parties du dossier constitué par Profweb au sujet de la gestion de classe à l’ère numérique (voir nos billets sur la partie 1 et la partie 2). Rédigée par Jean-Luc Trussart et Andréanne Turgeon, cette 3e partie du dossier traite de l’application des stratégies pour engager les étudiants à l’aide du numérique.

Les objectifs

Les objectifs de la présente partie sont, dans un premier temps, de permettre aux personnes intéressées de mieux cerner le concept d’engagement scolaire et son rôle dans la mise en place d’un climat d’apprentissage favorisant la réussite. Dans un deuxième temps, il s’agit d’explorer des stratégies pédagogiques pour soutenir l’engagement des étudiants. Enfin, il s’agit d’inspirer les personnes intéressées par la présentation de pratiques existantes dans le réseau collégial.

Qu’est-ce que l’engagement?

Trussart et Turgeon indiquent que les manifestations de l’engagement se déclinent dans les écrits en trois dimensions : cognitive, affective et comportementale (ou sociorelationnelle). Ils soulignent que « l’engagement n’est donc pas uniquement une disposition intérieure : il se traduit donc par une mise en action de l’étudiant dans son projet de formation, son comportement en classe, etc. C’est ce qui le distingue de la motivation ».

Il ne suffit pas de mettre entre les mains des étudiants des outils technologiques pour que l’engagement s’en trouve amélioré, insistent les auteurs. Ces outils ne peuvent se substituer à la relation pédagogique qui est essentielle à un bon climat de classe. Ce qu’ils peuvent faire cependant, c’est de soutenir cette relation en offrant :

  • Une plus grande facilité de communication entre l’étudiant et l’enseignant
  • La possibilité d’offrir une rétroaction plus rapide, plus complète ou plus personnalisée
  • Une meilleure accessibilité aux contenus ou une flexibilité dans la manière de présenter l’information (caractère inclusif)
  • La possibilité, pour les étudiants, de prendre part plus activement au processus de construction des connaissances et à l’acquisition de nouvelles compétences

Des stratégies à utiliser dans la pratique

Les auteurs de l’article présentent six stratégies pour engager les étudiants. Chacune d’elles est illustrée par un récit de pratique.

1. Adopter des pratiques pédagogiques actives et collaboratives

Cela signifie d’inciter les étudiants à adopter une posture proactive, constructive et interactive en classe. Cela se fait notamment par le biais des méthodes suivantes :

  • Approche par problème (APP) où les étudiants utilisent leurs propres appareils.
  • Coconstruction des connaissances (ex. : Wikipédia)
  • Classe inversée (avec visionnement de vidéo hors des heures de cours)

2. Impliquer émotionnellement les étudiants dans leurs apprentissages

Cette stratégie fait appel aux dimensions affective et sociorelationnelle de l’engagement dans les activités d’apprentissage. Pour la déployer, les enseignants doivent établir un lien de confiance, ce qui peut être fait notamment par le biais de blogues où les discussions sur des aspects affectifs demeurent privées entre l’enseignant et l’étudiant. L’approche par le jeu peut également être employée pour solliciter la dimension affective (ex. : compétitions amicales, usage de blocs Lego dans un exercice de programmation, utilisation de télévoteurs, etc.)

3. Rendre la matière enseignée et les activités d’apprentissage signifiantes

Pour rendre signifiant un apprentissage, indiquent les auteurs, les enseignants peuvent notamment faire des liens avec les aspirations ou la future profession des étudiants (ex. : mise en place d’une entreprise-école qui permet de se familiariser avec des outils collaboratifs) ou encore faire appel aux intérêts ou à l’expérience personnelle des étudiants (ex. : Facebook comme objet d’étude, blogue pour que les étudiants se prononcent sur des enjeux de société, etc.)

4. Adopter des pratiques inclusives

La conception universelle de l’apprentissage (CUA) est de plus en plus employée dans le réseau collégial. Elle vise à anticiper les besoins particuliers des étudiants. Les enseignants sont ainsi invités à se soucier de la facilité d’accès au matériel numérique utilisé dans le cours, à varier les modes de représentation de l’information ou en offrant une flexibilité dans les moyens d’expression, d’action et d’engagement.

5. Formuler une rétroaction constructive et fréquente

Les rétroactions continues fournies à l’étudiant après l’analyse de sa progression ont une incidence positive sur l’apprentissage. Cela informe l’étudiant de ses forces, ses défis, des éléments à améliorer. L’usage d’un porte-folio numérique permet de déployer cette stratégie tout comme le recours à un blogue pour suivre des étudiants en stage, ou les rétroactions audio ou vidéo.

6. Ouvrir les murs de la classe

Ouvrir les murs de la classe se fait notamment en développant un espace virtuel, par le biais de livre numérique, de téléconférence ou de séances de clavardage. « Hors de la classe », cela signifie également ailleurs dans le collège. Des endroits comme la bibliothèque peuvent notamment être mis à profit.

De quoi parle-t-on vraiment?

En conclusion du dossier, les auteurs s’interrogent à savoir s’il ne serait pas préférable de parler de stratégie favorisant l’engagement des étudiants à l’aide des technologies plutôt que de gestion de classe à l’ère du technologique. Ils prônent ainsi une approche proactive plutôt que réactive. C’est à l’aide des six stratégies présentées qu’il est possible d’y arriver. Cela se fait aussi par la planification et l’amélioration continue des situations d’apprentissage dans lesquelles se retrouvent les enseignants.

 

Pour accéder directement à l’article de ProfWeb

 

Mots-clés:

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés