RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Amélioration de la qualité de l’enseignement et de la réussite scolaire : nouveaux outils en ligne pour les professeurs d’université

16 janvier 2017 Universitaire

L’article de France Gravelle et Patrick Milot a pour objectif de décrire le contexte qui a permis le développement de nouveaux outils en ligne développés par le Centre de pédagogie universitaire de l’Université d’Ottawa au cours des dernières années. Ces outils ont pour objectif de soutenir les professeurs dans l’amélioration de la qualité de leur enseignement et la réussite scolaire de leurs étudiants.

Publié dans la Revue de l’Association Francophone Internationale de Recherche Scientifique en Education, cet article met de l’avant le travail effectué pour que soient développés des outils d’analyse de cohérence des cursus universitaires. Il s’agit là d’outils qui ont été développés afin de bien orienter les pratiques pédagogiques et la cohérence des cursus. Par cette contribution, le Centre pédagogique espère contribuer de façon tangible à l’émergence d’une culture de développement continu de programmes au sein de l’université.

Le contexte

Le développement de ces outils, par le Centre de pédagogie universitaire de l’Université d’Ottawa, s’inscrit clairement dans le contexte de l’essor de l’assurance qualité en enseignement supérieur. Les auteurs soulignent à ce sujet que «[e]n Ontario et plus spécifiquement à l’Université d’Ottawa, l’assurance de la qualité est un processus mettant l’accent sur l’auto-évaluation du programme telle qu’effectuée par les experts, soit les professeurs qui y enseignent» (p.6). Concrètement, l’exercice d’évaluation de la qualité touche maintenant autant les programmes de premier cycle que ceux d’études supérieures.

L’alignement et la cohérence curriculaire sont des éléments centraux dans les processus d’assurance qualité. Cela découle de l’idée qu’un «bon système d’enseignement aligne les méthodes d’enseignement et les évaluations sur les activités d’apprentissage de manière à favoriser des apprentissages appropriés».

Le processus mené à l’Université d’Ottawa

L’exercice d’analyse curriculaire qui a été conduit à l’Université d’Ottawa a été rendu possible par un exercice préalable de schématisation curriculaire axé sur «les résultats d’apprentissage de programmes en lien avec les stratégies d’enseignement et les méthodes d’évaluation utilisées dans les cours d’un programme» (p.7). Ce sont les outils développés par le Centre de pédagogie universitaire de l’Université d’Ottawa qui ont permis l’analyse des résultats observés, l’établissement de constats et la discussion entre les parties prenantes.

Les outils développés sont de plusieurs ordres. On compte notamment :

  • des séries de questions facilitant l’amorce de discussions sur les résultats d’apprentissage de programmes,
  • des outils de priorisation une fois les priorités identifiées,
  • des formations sur mesure,
  • des ressources pédagogiques en développement de programmes.

Les résultats

Les auteurs de l’article soulignent qu’il est intéressant de constater que les résultats tirés de l’analyse curriculaire ont favorisé la discussion entre les professeurs et les conseilles pédagogiques au sujet de la cohérence curriculaire et de ce qui est enseigné.

Étant donné le succès qu’a connu la démarche jusqu’ici, d’autres outils devraient être développés dans l’avenir, ce qui permettrait de poursuivre dans la même voie, concluent Gravel et Milot. En effet, selon eux, «il s’avère […] important que les universités puissent fournir aux professeurs des outils conviviaux et efficaces pour ainsi mettre en œuvre une culture d’évaluation continue de programmes universitaires centrés sur l’apprenant».

 

 

Mots-clés:

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés