RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Des courriels de relance personnalisés pour favoriser la persévérance des apprenants dans le cadre de MOOC?

23 août 2017 Universitaire

Face au taux d’abandon très important chez les apprenants inscrits à des cours en ligne ouverts et massifs (CLOM), mieux connus sous le vocable Massive Open Online Course (MOOC), un dispositif basé sur des courriels de relance a été développé. La présente recherche porte sur l’effet de ces courriels sur la persévérance des apprenants.

La recherche, qui a été d’abord présentée à l’occasion de la conférence Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain de 2017, est le fruit du travail de Lionel Mélot, Albert Strebelle et Christian Depover de l’Université de Mons (Unité de technologie de l’Éducation).

Le taux d’abandon ce type de formation à distance (les MOOC) peux aller jusqu’à 90 % dans certains cas. C’est pour contrer ce phénomène d’abandon massif qu’un dispositif de relance auprès des apprenants basé sur trois formes de courriels de relance a été développé. Chaque type de courriel est basé sur différents niveaux de personnalisation (référence plus ou moins précise aux activités réalisées par le participant durant la semaine considérée et ce qu’il lui restait à faire pour respecter la progression qui lui était proposée).

Les facteurs d’influence

Selon les études précédentes, les facteurs ayant le plus d’influence sur la persévérance dans les MOOC sont la motivation, le sentiment d’efficacité personnel et l’encadrement. Cela vient du fait qu’ils sont liés à la décision de l’apprenant de persévérer ou d’abandonner leur formation.

C’est afin de contrer le sentiment d’isolement qui a un impact négatif chez les étudiants que les auteurs de l’étude ont développé le système de relance par courriels au cœur de l’étude.

Méthodologie

Les résultats rapportés par les chercheurs de l’Université de Mons découlent d’une recherche menée à l’occasion du MOOC « Apprendre et faire apprendre » qui s’est déroulé de septembre à décembre 2016 dans leur université. L’échantillon était composé de 1500 sujets issus des 4400 participants à la première session du MOOC. Il s’agit d’un cours offert sur une période de six semaines. Il est « conçu pour intéresser un public très large concerné par l’apprentissage et par la manière de le favoriser dans un cadre scolaire ou académique, mais aussi dans la vie de tous les jours ».

Les 1500 apprenants de l’échantillon ont été divisés de façon aléatoire en trois groupes, chacun des groupes recevant un type de courriel particulier. À la fin de chaque semaine, les apprenants ont reçu un courriel comportant un degré différent de personnalisation.

  • Groupe 1 (groupe témoin) : aucune personnalisation
  • Groupe 2 : un courriel plus précis comportant des éléments liés à la progression de l’apprenant, mais qui ne lui est pas adressé personnellement.
  • Groupe 3 : un courriel hautement personnalisé adressé directement à l’étudiant.

Les résultats

Les auteurs de l’étude n’ont pas observé de différences significatives (P > 0,05) en fonction du niveau de personnalisation des courriels transmis. Les étudiants ayant reçu des courriels de relance fortement personnalisés ont été plus nombreux à persévérer dans le MOOC au fil des semaines (par rapport au groupe témoin). Toutefois, les tests statistiques (X2) réalisés ne montrent pas de différences significatives en ce qui concerne la persévérance entre les étudiants des groupes 2 et 3 et ceux du groupe témoin.

Ne pouvant affirmer avec certitude que le niveau de personnalisation est le facteur ayant influencé la persévérance des apprenants, les auteurs se proposent de poursuivre l’étude et d’intégrer des variables complémentaires telles que les intentions initiales de l’apprenant, sa familiarité avec les MOOCs ou son niveau d’études.

Document(s)

Mots-clés:

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés