RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Comprendre la motivation et les stratégies d’apprentissage des personnes inscrites à des cours en ligne ouverts et massifs

31 mai 2017 Universitaire

Des chercheurs espagnols et chiliens ont mené une étude empirique dont les résultats indiquent que si le niveau de motivation et de confiance des personnes inscrites à des cours en ligne ouverts et massifs (CLOM) était généralement élevé, leurs stratégies d’apprentissage gagneraient à être améliorées, notamment en ce qui a trait à la gestion du temps.

C’est la International Review of Research in Open and Distributed Learning (vol.18, no.3, 2017) qui a publié cette étude portant sur la motivation et les stratégies des apprenants inscrits à des CLOM, ces cours qui sont venus bouleverser le secteur de la formation ouverte à tous (FLOT).

La notion de décrochage et les CLOM

Les auteurs de l’article rappellent que de nombreuses critiques ont été faites à l’endroit des CLOM concernant le haut taux de décrochage qui les affecte. Ils soutiennent toutefois que le concept de décrochage tel qu’employé dans l’éducation traditionnelle n’est peut-être pas adapté à la réalité de à la FLOT en général, et aux CLOM en particulier.

Cette observation découle du fait que les CLOM, n’offrant pas de suivi personnalisé, impliquent que les étudiants démontrent un niveau de motivation assez élevé (ce qui n’est pas toujours le cas) de même que des stratégies d’apprentissage appropriées. En ce qui concerne la motivation, le fait que la valeur du diplôme soit moins élevée que ceux remis dans le système traditionnel, le poids de la motivation intrinsèque gagne en importance.

La méthodologie

L’étude a été menée auprès de 6335 répondants issus de 160 pays qui ont participé à un CLOM intitulé Introduction to Programming with Java. Ce dernier a été sélectionné étant donné qu’il eut un grand impact. De plus, il a attiré des apprenants présentant une grande variété de nationalités et de parcours académique en plus d’avoir été offert à la fois en mode synchrone et en mode autonome.

Les répondants ont fourni des réponses à un questionnaire autoadministré basé sur une échelle de Likert de 7 points. Cet outil de collecte était basé sur le Motivated Strategies for Learning Questionnaire (MSLQ), un questionnaire fréquemment utilisé pour analyser la motivation et les stratégies d’apprentissage dans le secteur de l’éducation. Conçu à l’origine pour être utilisé dans un contexte traditionnel d’éducation, l’outil a fait l’objet d’adaptations afin de l’utiliser dans le contexte de CLOM.

Les résultats

Sur le plan de la motivation, indiquent les auteurs de l’article, l’étude permet de constater que la préférence des apprenants est en évolution. En effet, si auparavant la motivation de ces apprenants tenait surtout au désir de réussir le cours et d’obtenir le diplôme vers lequel celui-ci conduisait, elle est maintenant basée sur l’acquisition de nouvelles connaissances par le biais d’un cours en ligne. Cela peut en partie expliquer le haut taux de décrochage qui affecte les CLOM. Une leçon qui découle de ce constat est que les CLOM devraient être élaborés de façon à comporter beaucoup d’exercices et de travaux à remettre afin que les apprenants puissent s’exercer et mieux comprendre le contenu du cours.

Les chercheurs soulignent également, en se basant sur leurs résultats, l’importance d’offrir des cours sur des thèmes et des sujets qui éveillent un grand intérêt chez les apprenants de façon à ce qu’ils aient un niveau de motivation élevé en s’inscrivant. Toujours sur le plan de la motivation, les personnes inscrites présentant un fort niveau de confiance, les auteurs suggèrent de s’assurer que les CLOM qui sont indiqués comme étant de niveau introduction ne demandent vraiment aucun prérequis.

En ce qui concerne les stratégies, les résultats indiquent un niveau de maturité modérément élevé chez les personnes inscrites quant à leur habitude à analyser, accepter et réfuter de l’information provenant de différentes sources dans le Web afin d’en arriver à leurs propres conclusions sur les sujets pour lesquels ils veulent apprendre quelque chose. Il serait donc souhaitable que les CLOM soient élaborés de façon à aider les étudiants à bâtir leurs propres connaissances. Le recours à des débats s’avère dans ce cas une bonne solution.

Pour ce qui est de la gestion du temps, les résultats indiquent que tous les inscrits n’ont pas développé les compétences afin de suivre le rythme des CLOM. Il serait donc important, croient les chercheurs, d’offrir un contenu balancé d’une semaine à l’autre afin que les apprenants puissent établir une routine et évaluer la charge de travail.

Les limites

Les auteurs concluent en soulignant les limites de leur étude qui sont au nombre de trois, selon eux. La première a trait à la validité externe. Le cours sur lequel est basée l’étude était offert en informatique, en anglais, à des apprenants surtout masculins et détenant déjà un diplôme universitaire. La deuxième limite est liée à la validité des données. L’enquête est en effet basé sur un questionnaire autoadministré. La dernière limite tient à la validité de construit. Le questionnaire d’origine qui a été adapté a parfois été critiqué pour avoir été développé dans un contexte occidental et homogène.

 

Source(s)

Mots-clés:

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés