RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Mobiliser les acteurs régionaux : le cas du Cégep de Matane | Pratique inspirante

Format PDF

Le vieillissement de la population provoque une baisse du nombre d’étudiants inscrits dans certains cégeps en région (Fortier, 2018). Ce déclin démographique fait en sorte que des établissements du réseau collégial doivent se tourner vers le recrutement d’étudiants internationaux pour assurer la survie de certains de leurs programmes. Selon Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps, sans les étudiants internationaux, il y aurait vraiment un problème de vitalité dans certains cégeps en région (cité par Fortier, 2018).

Selon l’Institut de la statistique du Québec, d’ici 2036, quatre régions – les plus à l’est du Québec – verront leur population décliner, soit la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord et le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

St-Vincent Villeneuve, 2018

C’est dans ce contexte de déclin démographique régional que le gouvernement du Québec a créé, dans les années 2000, une initiative concrète pour favoriser la venue d’étudiants internationaux en région. Des ententes ont été signées entre le gouvernement, des cégeps et le Conseil régional Région Réunion afin de permettre à de jeunes adultes de l’île de La Réunion d’étudier et de vivre au Québec. La Réunion étant un département outre-mer français, les régions du Québec accueillent une population étudiante francophone.

Image : Conseil régional Région Réunion

Dans le cadre de ce partenariat, les étudiants réunionnais peuvent choisir un programme collégial technique situé dans une région hors des grands centres. L’objectif est qu’ils étudient et s’établissent au Québec à long terme, puisque le taux de chômage à La Réunion avoisine 60 % pour les jeunes de 15 à 24 ans (St-Vincent Villeneuve, 2018).

Le Cégep de Matane : un précurseur

Statistique Canada prévoit une baisse de 65 % de la population de 20 à 24 ans entre 2016 et 2026 à Matane, obligeant le cégep à se tourner vers l’accueil des étudiants internationaux pour sa survie (citée par Quintin, 2018). C’est toutefois depuis 2004 que le Cégep de Matane développe des pratiques d’accueil et d’intégration des étudiants internationaux, au moment où les conséquences de la diminution des effectifs étudiants ont été constatées sur la pérennité de certains programmes techniques. Quinze ans plus tard, à la session d’hiver 2019, on dénombrait 340 étudiants internationaux sur les 720 étudiants inscrits, soit près de la moitié (Dubuc, 2018). Des programmes techniques de qualité et dont la demande est forte sur le marché du travail – aménagement et urbanisme, animation 3D, électronique industrielle, photographie, tourisme, etc. – attirent les étudiants internationaux.

Vidéo : Les Cégeps du Québec – Témoignages d’étudiants

En plus d’investir dans trois ressources dédiées à plein temps au recrutement d’étudiants internationaux, le Cégep a développé un réseau d’acteurs qui soutiennent et facilitent l’accueil et l’intégration des étudiants internationaux dès leur arrivée en sol québécois.

Collaborer avec les acteurs du milieu

Afin d’accueillir, d’intégrer et de retenir les étudiants internationaux, le Cégep de Matane travaille avec des acteurs locaux, notamment avec le Fonds d’innovation et de développement économique local de la Matanie (FIDEL). La création du studio d’effets visuels Squid Squad à Matane, une alternative locale aux services du même type offerts en Asie, vise à retenir les étudiants internationaux dans l’Est-du-Québec après leurs études, car leurs compétences en animation sont en forte demande dans les grands centres urbains.

Le Cégep joue ainsi un rôle économique fondamental dans le paysage matanais. D’une part, il accueille des étudiants internationaux qui dépensent plusieurs milliers de dollars en frais de subsistance (logement, nourriture, transport, vêtements, loisirs, etc.) dans l’économie locale. D’autre part, il travaille de concert avec les acteurs économiques régionaux pour offrir des occasions d’emploi à ses diplômés dans la région matanaise.

Afin d’accompagner les étudiants tout au long de leur parcours, le Cégep collabore avec le Service d’accueil des nouveaux arrivants de la Matanie, un organisme local qui informe et soutient les étudiants internationaux afin de favoriser leur pleine participation dans leur communauté d’accueil, notamment à travers des jumelages interculturels, des activités sociales, la recherche de famille d’accueil, etc.

Vidéo : SANAM

Cette page est une section du dossier CAPRES | Étudiants internationaux.

Pour citer ce dossier: CAPRES (2019). Étudiants internationaux en enseignement supérieur. En ligne : http://www.capres.ca/dossiers/etudiants-internationaux/

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés