RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Outil | Gestion du stress et de l’anxiété

16 mai 2018 Collégial et universitaire

L’Université de Montréal a profité de son colloque annuel Soutien à la réussite, le 2 mai dernier, pour lancer une trousse web conçue pour soutenir les étudiants qui vivent de l’anxiété de performance.

Créé d’abord pour les étudiants en médecine de l’Université de Montréal par Josée Sabourin et Dania Ramirez, psychologues au Centre étudiant de soutien à la réussite (CÉSAR), de même qu’Isabelle Duschenay, du Bureau d’aide aux étudiants et aux résidents de la Faculté de médecine, la trousse comporte des ressources pour tout étudiant qui vit de l’anxiété pendant ses études, peu importe son domaine. Dominique Nancy en fait état dans un récent billet publié par UdM nouvelles.

Des ressources transférables

La trousse comprend des outils d’auto-évaluation de l’anxiété (questionnaire STAY Y-A), la mesure du stress psychologique (MSP-9) et un profil personnel de stress (PPS). Elle comprend également des ressources d’information sur le stress et l’anxiété de performance, de même que des capsules vidéo mettant en vedette des étudiants en médecine qui discutent des difficultés vécues dans plusieurs domaines d’études, comme : 

  • le maintien de l’équilibre de vie ;
  • le stress à l’approche des examens ;
  • l’adaptation aux milieux de stages ;
  • les évaluations de stages ;
  • les défis et stratégies de la profession.

Des mises en situation illustrent également deux exemples d’expériences anxiogènes, peu importe le domaine d’études : un examen stressant et un stage qui l’est tout autant. Dans ces mises en situation, les cas sont explicités, suivis d’un avis de l’expert. Des stratégies sont également proposées.

Des applications

Les initiatrices de la trousse ont préalablement rencontré des étudiants en médecine pour connaître leurs besoins. Neuf applications mobiles ont ensuite été sélectionnées et évaluées pour mieux gérer le stress et l’anxiété de performance. Bien qu’elles ne remplacent pas la consultation avec un.e professionnel.le, ces applications mobiles sont adaptées au rythme des étudiants d’aujourd’hui, qui disposent de peu de temps pour planifier et organiser leurs différentes sphères de vie (études, stage, travail, famille, réseau social, etc.).

Un des avantages des applications, outre le temps, est de constituer un outil dynamique et adapté à l’ère du téléphone intelligent. De plus, elles sont évaluées du point de vue des étudiants sur le plan de leurs avantages et inconvénients.

Un autre avantage de ces applications réside dans leur caractère anonyme et autonomisant : personne n’a besoin de savoir que l’étudiant les utilise pour méditer, relaxer ou apaiser son stress. Cependant, cet avantage peut être à double tranchant : elles doivent être utilisées pour ce qu’elles sont, c’est-à-dire des outils d’accompagnement vers un mieux-être, et non un suivi psychothérapeutique.

Par ailleurs, les bénéfices de ce projet pourront être évalués au prochain colloque annuel Soutien à la réussite, qui portera sur la santé mentale des étudiants, avec une insistance particulière sur le stress qu’ils vivent.

Mots-clés:

© 2018 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés