RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Étudiants en situation d’handicap et orientation | Publication

3 juin 2019 Collégial et universitaire

Un récent rapport réalisé par l’Association nationale des étudiant(e)s handicapé(e)s au niveau postsecondaire (NEADS) montre que les étudiants en situation de handicap (ESH) devraient avoir plus d’occasions d’acquérir des compétences et de l’expérience de travail, notamment dans des programmes d’alternance travail-études, de mentorat ou de bénévolat.

Le rapport (en anglais) intitulé Accessibility and Universal Design in Career Transitions Programming and Services regroupe les résultats d’un ensemble d’études portant sur différentes populations d’ESH. Il comprend également un sondage auprès des spécialistes en orientation et développement de carrière qui travaillent dans des établissements postsecondaires.

Le Canadian Education and Research Institute for Counselling (CERIC), un organisme pancanadien voué à la progression de l’éducation et de la recherche en matière d’orientation professionnelle, a financé le projet et synthétisé ses principaux résultats dans un récent article.

Le rapport rappelle que « le bassin des étudiants universitaires handicapés est composé de personnes plus jeunes, d’un peu plus de femmes, d’un peu moins d’Autochtones, de plus d’immigrants et de moins de membres des minorités visibles » (CERIC, 2019).

Le handicap le plus répandu parmi les étudiants universitaires est la douleur, suivi par les problèmes de santé mentale. L’objectif du rapport est donc de mieux comprendre les « lacune actuelles et de décrire les meilleures pratiques en matière d’accommodement et de conception universelle des services d’orientation professionnelle » (ibid.)

Principaux résultats

Accessibilité

Selon le CERIC, l’accessibilité et les efforts d’inclusion dans le milieu postsecondaire n’ont pas progressé au même rythme que ce qui était prévu. L’accès aux apprentissages parallèles, aux apprentissages intégrés au travail et au perfectionnement professionnel devrait donc être amélioré.

Importance des stages

Le rapport montre aussi que les ESH ont peu accès à des expériences menant à des emplois : emplois d’été, à temps partiel durant l’année scolaire, stages ou programmes d’alternance travail-études.

Obstacles multiples

Les ESH rencontrent encore d’importants obstacles et défis particuliers pendant leur parcours postsecondaire, mais aussi au moment de leur transition vers le monde du travail. Parmi ces défis, les répondants identifient :

  • les enjeux de divulgation de leur déficience aux employeurs;
  • le manque de programmes de sensibilisation ou de ressources qui permettraient aux organisations et aux employeurs d’embaucher plus de personnes handicapées;
  • le faible nombre de personnes handicapées embauchées par les employeurs en raison d’un manque de sensibilisation, de volonté ou de soutien;
  • les obstacles structurels dans les organisations (CERIC, 2019)

Sensibiliser les professionnels de l’orientation

Le rapport recommande aux professionnels du développement de carrière d’accroître leurs connaissances pour aider les ESH à relever les défis particuliers auxquels ils font face. Ces professionnels pourront ainsi miser sur leurs connaissances de la conception universelle aux accommodements professionnels pour créer de nouveaux programmes dans leur établissement (CERIC, 2019).

Consulter le rapport Accessibility and Universal Design in Career Transitions Programming and Services de la NEADS (version 2019 au milieu de la page)

Mots-clés: - - -

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés