RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Alberta | ii’ taa’ poh’ to’ p marque le début d’un cheminement axé sur la transformation et le renouveau

24 novembre 2017 Universitaire

La University of Calgary vient de lancer sa stratégie relative aux peuples autochtones (Indigenous Strategy) laquelle devrait transformer l’institution pour des générations à venir.

C’est dans une nouvelle du UToday (17 novembre 2017) que l’on apprend le lancement de cette stratégie par l’établissement d’enseignement albertain. Il s’agit d’un geste marquant pour cette université qui, dans le passé, a démontré peu d’ouverture aux peuples autochtones, au dire du Jeff Horvath, directeur de l’école secondaire Tsuu T’ina et membre du groupe de travail derrière le développement de la stratégie.

Un travail collectif

Intitulée ii’ taa’ poh’ to’ p, la stratégie est le résultat de près de deux ans de dialogue et d’engagement sur le campus. Son élaboration a impliqué des membres de la communauté universitaire, de même que des communautés autochtones et des parties prenantes de la communauté locale.

Un geste vers la réconciliation

Le développement de cette stratégie est, pour l’institution, un pas vers la réconciliation. Elle vise à remettre les compteurs à zéro, à revisiter et à revitaliser la relation avec les communautés autochtones de la région. Elle s’est appuyée sur les recommandations des Nations unies relativement aux Droits des peuples autochtones ainsi que sur l’appel à action qu’on retrouve dans le rapport final de la Commission sur la vérité et la réconciliation.

Ce sont près de 2 200 contacts qui ont eu lieu à travers le dialogue communautaire, des focus groups et des sondages. Ces échanges ont permis de nourrir le contenu de la stratégie et ont constitué la fondation du futur de l’université sur le plan de l’indigénisation et de la décolonisation.

Intégrer la vision du monde autochtone

Tout le processus se veut une réconciliation authentique. Il y a un désir dans l’établissement de marcher dans une voie parallèle à celles des peuples autochtones et de créer un espace éthique de conversation qui aidera à la compréhension et au respect mutuel. Cette idée des voies parallèles s’est appuyée sur le travail d’un comité de direction ainsi que sur deux documents (Indigenous Strategy Task Force Terms of Reference et Journey towards an Indigenous Strategy qui est un cadre autochtone).

La stratégie est basée sur un important concept autochtone qui se traduit par l’expression « in a good way » (dans le bon sens). Cette idéologie met de l’avant l’importance de travailler avec : une finalité claire, de l’intégrité ainsi qu’une force morale et un esprit communautaire clairs. Dans la stratégie, il y a un modèle conceptuel et culturel. Ils sont tous deux importants pour tracer la voie à suivre.

Le modèle conceptuel reflète l’idéologie autochtone relativement à la transformation et au renouveaux qui sont articulés en quatre zones ou cercles visionnaires : façons de savoir, façon de faire, façon de se connecter et façon d’être. Le modèle culturel, pour sa part, réflète ces cercles et raconte l’histoire d’un point de vue symbolique unique.

Les gardiens du savoir traditionnel ont offert un appui et des orientations tout au long du processus de développement du modèle culturel. Ils ont par exemple recommandé des thèmes ayant des fondements autochtones qui pourraient être traduits en symbols culturels. Ces symbols ont été transmis au cours d’une cérémonie officielle tenue en juin. C’est lors de cet événement que la stratégie s’est vue attribuer son nom en langue Pied-noir (Blackfoot) : ii’ taa’ poh’ to’ p qui signifie un endroit pour se ressourcer et pour se régénérer pendant un voyage.

La suite

Le mouvement vers les générations qui ne sont pas encore nées est la quatrième phase du processus, mais c’est en même temps le vrai commencement de ce qui viendra ensuite pour la University of Calgary dans son voyage. Ce chemin s’annonce rempli de défi et demandera un leadership déterminé, des apprentissages approfondis, de la communication, de l’ouverture et de la confiance. Les premières recommandations seront implantées dans les prochaines semaines, les prochains mois, les prochaines années.

 

Pour accéder directement à l’article du UToday

 

Mots-clés:

© 2018 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés