RSS Linkedin Youtube
Ouvrir le menu

Partagez cet article

Défis, découverte ou désillusion? Parcours non-traditionnels des femmes en sciences et techniques

14 décembre 2007 Collégial et universitaire

Auteurs :
Yoenne Langlois, Étudiante maîtrise et assistante de recherche
Geneviève Szczepanik, Étudiante doctorat et assistante de recherche
Pierre Doray, Directeur, CIRST

Extrait

« Au Québec, la fin des années 1960 marque un tournant historique pour les femmes en matière d’éducation. Leur représentation ne cesse de croître parmi les populations étudiantes des cégeps et des universités. Elles tendent également à obtenir des diplômes dans des proportions plus élevées que les hommes et à s’investir dans des programmes scolaires où elles étaient auparavant fortement minoritaires. Plusieurs organismes et programmes existent d’ailleurs pour inciter un décloisonnement disciplinaire entre les sexes. Toutefois, malgré ces gains, la division sexuelle des domaines d’études et de travail persiste : la majorité des femmes continuent de se diriger vers des filières scientifiques et techniques (ST) traditionnellement « féminines », comme les sciences et les techniques de la santé, et de s’écarter des filières ST dites « masculines », tels les sciences appliquées et le génie, les techniques informatiques et électroniques. »

 

Lire l’article

 

Mots-clés: - - -

© 2019 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés