Ouvrir le menu
9 juin 2017 Universitaire

Partagez cet article

Enseigner et apprendre grâce au numérique aux études supérieures : une perspective comparée enseignants-étudiants

Un article publié dans le International Journal of Higher Education (vol.6, no.3, 2017) présente de manière comparée la vision des enseignants et des étudiants face à l’utilisation du numérique en enseignement supérieur. Pour les auteurs, il serait profitable tant sur le plan de l’enseignement que de l’apprentissage que les deux groupes échangent sur leur perspective respective à sujet.

L’article écrit par Jens Riehemann et Regina Jucks de l’Université de Munster (Allemagne) présente une analyse systématique et comparée des réponses de 75 professeurs d’université et de 206 étudiants du secteur de la formation des enseignants ayant répondu à un sondage en ligne.

Les participants se sont vus questionner sur leur évaluation générale des médias numériques (tant les appareils électroniques que les applications), leur usage des différents types de médias et le rôle que jouent ceux-ci dans les cours universitaires. Ils ont également été interrogés sur l’avantage perçu d’utiliser des médias numériques pour l’enseignement, tant de leur point de vue que du point de vue de l’autre sous-groupe.

La méthodologie

Tous les participants à l’étude sont issus d’une grande université de l’Allemagne de l’Ouest. Ils ont été contactés via courriel ou encore par le biais d’une infolettre transmises dans le secteur de la formation des enseignants.

Le sondage en ligne était composé de questions par lesquelles les participants devaient autoévaluer leurs compétences dans l’utilisation des médias numérique en se basant sur une échelle de Likert à cinq points. Ils devaient par la suite indiquer (en pourcentage) dans quelle proportion les médias numériques étaient utilisés en classe et devraient être utilisés dans ce même contexte. Une question ouverte sur les opportunités et les risques liés à l’utilisation des médias numérique a également été posée afin de recueillir la perspective des étudiants et des enseignants. Les participants devaient aussi indiquer leur niveau de satisfaction quant à l’usage de ces technologies (ici également en employant une échelle de Likert à cinq points).

L’usage des médias suivant a été étudié par les chercheurs :

  • Les médias numériques et outils de communication traditionnels (courriel, PowerPoint, PDF et bases de données sur un sujet spécifique)
  • Les outils de communications sociaux (blogues, chats, forums et réseaux sociaux)
  • Les systèmes d’évaluation électronique (E-Assesment et E-exams)
  • Les médias audio-vidéo et tutoriels (YouTube, podcasts…)
  • Les outils interactifs (Wikis, visioconférence, outils en ligne tels que Google Drive, jeux éducatifs…).

Les participants ont également été interrogés sur le rôle puis sur les avantages des médias numériques en classe.

Les résultats

Les réponses obtenues par le biais du sondage indiquent une utilisation différente des médias numériques en classe de la part des enseignants et des étudiants. Les enseignants ont en effet indiqué qu’ils avaient recours à ces technologies plus fréquemment que ne l’ont fait les étudiants. Les chercheurs ont également noté un écart similaire quant au désir d’avoir recours aux médias numériques en classe. Ici encore, les enseignants présentent un taux plus élevé que les étudiants.

En ce qui concerne les risques et opportunités, les enseignants sont ceux qui ont indiqué le plus grand nombre d’opportunités liées aux médias numériques, mais aussi le plus grand nombre de risques. Les opportunités rapportées par les enseignants touchent autant le niveau organisationnel que le niveau individuel ainsi que la dimension de la didactique. Du côté des risques, ils ont indiqué la perte de contacts personnels, l’importance démesurée accordée au contenant plutôt qu’au contenu ainsi que les difficultés techniques qui peuvent découler du manque de compétences.

Pour ce qui est du rôle des médias numériques, il a été noté comme étant d’une importance au-dessus de la moyenne par les deux sous-groupes de répondants.

Un aspect où les étudiants et les enseignants diffèrent est celui des avantages associés aux médias numériques. Sur le plan du tutorat, les étudiants y voient un plus grand avantage que les enseignants. Sur le plan de la didactique, c’est plutôt l’inverse. Les deux sous-groupes sont toutefois d’accord quant aux avantages procurés en ce qui concerne l’apprentissage autonome. Une autre différence existe sur la question de l’acquisition de compétence alors que les étudiants croient davantage que les enseignants que l’usage des médias numériques est avantageux. La même différence est observée en ce qui concerne l’échange d’information.

Conclusion

En conclusion de leur étude, les auteurs mentionnent que la qualité de l’enseignement ainsi que de l’apprentissage pourrait être influencée de façon positive si les enseignants et les étudiants étaient amenés à partager leurs perspectives en matière de médias numériques. Pour eux, la sagesse numérique doit être enseignée, mais également faire l’objet de discussions.

 

 

2- Enseignement et apprentissage>2.1- Pédagogie, stratégies et moyens d'enseignement

© 2018 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés

Dompteurs de souris