Ouvrir le menu
29 mai 2017 Universitaire

Partagez cet article

Le handicap à l’université : institutionnalisation, dilemmes et enjeux.

Un nouveau dossier de La nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation (No.77, 1er trimestre 2017) vient d’être publié. Il porte sur une problématique spécifique : l’universalité, ou non, des questionnements sur l’institutionnalisation de l’aide apportée par les universités aux étudiants ayant un handicap invisible.

Ce dossier est coordonné par Éric Léséleuc, professeur à l’INS HEA Suresnes, France, et Yves Boivert, professeur à l’École nationale d’administration publique (ENAP), Québec. Il s’agit donc d’une collaboration entre chercheur.es québécois.es en français.es qui ont étudié les processus et procédures nationales d’intégration ou d’inclusion des étudiants en situation de handicap à l’université.

Pourquoi ce dossier?

Le dossier présenté découle notamment d’un constat fait au Québec. Entre le moment où ont été mis sur pied des services d’accueil et des procédures afin de rendre accessible l’université à tous les élèves qui le souhaitent et aujourd’hui, il semble que le profil des élèves, leurs déficiences ainsi que le type de handicap ont changé. Les solutions du passé ne fonctionnent donc plus. On en vient à parler de clientèle émergente qui se caractérise par des formes de handicaps dits invisibles. Les procédures doivent évoluer face à cette situation. C’est autour de ce constat qu’est née la collaboration franco-québécoise.

Les chercheurs impliqués ont tenté de faire le pont entre deux champs :

  1. l’analyse des politiques publiques dans le domaine de l’intégration universitaire des personnes ayant une déficience
  2. l’analyse de la gestion opérationnelle des programmes d’application de ces politiques publiques dans les universités

Quels sont les dilemmes et les enjeux les plus récurrents?

Le travail

Le contenu du dossier est le fruit d’une série de séminaires de travail et de discussions entre équipes de recherche universitaire venant de Montpellier (CEPEL [CNRS/Sc. Po.] et Santésih [UFR-Staps]), de Paris (Grhapes-INS HEA et Paris Ouest Nanterre) et du Québec (le réseau des universités du Québec). Le travail s’est effectué de l’automne 2014 à janvier 2016.

Comme l’indiquent les coordonnateurs du dossier, «[l]e point de départ de notre réflexion collective se situe au niveau de la définition historique de la construction du problème public de l’accessibilité à l’université pour les personnes ayant un handicap non visible». Par la suite, le deuxième niveau de réflexion et d’analyse s’est fait «au niveau de l’adoption des différentes politiques publiques institutionnalisant l’accessibilité à l’université pour les personnes ayant un handicap». Ces deux premières étapes ont été suivies par une «étude de l’évaluation faite par les personnes ayant un handicap de la mise en œuvre et la gestion de l’offre de services permettant d’atteindre les objectifs officiels de politiques publiques». Le travail s’est bouclé avec une analyse de «la rétroaction faite au système politique par les personnes ayant un handicap non visible».

Les textes

 «Les étudiants en situation de handicap dans le réseau de l’Université du Québec : un état de la situation/ Students with disability in the Université du Québec system: a status report», par Cédrick Pautel

«L’accueil des étudiants en situation de handicap invisible à l’Université du Québec à Montréal : enjeux et défis/ Accommodating students with invisible disabilities at the Université du Québec à Montréal: issues and challenges», par Manon Vaillancourt

«La fabrication d’une politique du handicap au sein d’une université française/ Making a “disability policy” within French university», par Cédric Frétigné

«Rendre service. Travailler au contact du public dans un “accueil handicap”/ To serve. Working in contact with the public in a “disability service”», par 
Jérôme Bas

«Les accommodements pour les étudiants en situation de handicap dans l’enseignement supérieur : ce que les professeurs en pensent/ The accommodations for students with disabilities in Higher education: what teachers think about», par Ruth Philion, Catherine Lanaris et Michelle Bourassa

«Trajectoires post-scolaires, transition juvénile et accessibilité : perspectives internationales/ Post-school trajectories, juvenile transition and accessibility: international perspectives», par Serge Ebersold

«Des aménagements satisfaisants mais insuffisants ? Les expériences contrariées de la compensation du handicap à l’université
 / Satisfactory but insufficient accommodations? The thwarted experiments of compensation of disability at university», par Michaël Segon, Lucie Brisset et Nathalie Le Roux

«Conclusion du dossier : Réflexion sur le travail de reconnaissance de nouvelles populations étudiantes
et sur les handicaps dits non visibles 
», par Anne Marcellini

 

Pour accéder directement au site de l’INS-HEA où est présenté le dossier

 

1- Caractéristiques socioculturelles de l'étudiant>1.6- Étudiant en situation de handicap (ESH)

© 2017 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés

Dompteurs de souris