Ouvrir le menu
15 mars 2017 Universitaire

Partagez cet article

Recherche | Les programmes accélérés retiennent l’attention

La question des programmes accélérés a récemment fait l’objet d’un nombre croissant de recherches qu’il soit question de placement avancé, de baccalauréat international ou de programme à double reconnaissance de crédit. Deux d’entre-elles, publiées par le National Center for Education Evaluation and Regional Assistance (NCEE) des États-Unis, en 2017, ont retenu notre attention.

Les deux études présentées portent sur des cas états-uniens (Oregon et Minnesota) puisque c’est le mandat de la NCEE de mener des recherches évaluatives d’envergure sur les programmes et pratiques financés par des fonds fédéraux.

Obtenir des crédits universitaires au secondaire : options, participation et résultats en Oregon

La première étude (mars 2017) décrit les différentes options de crédits universitaires accélérés (accelerated college credit— ACC) qui sont disponibles aux étudiants de l’Oregon ainsi que les caractéristiques de ces derniers. En se basant sur l’information fournie par les sites Web des universités ainsi que par les coordinateurs des programmes à double reconnaissance de crédit, l’étude trace un portrait des étudiants ayant choisi l’option ACC.

Les résultats indiquent que les options disponibles en matière d’ACC sont nombreuses dans les établissements publics, mais que les coûts, les critères d’éligibilité ainsi que la couverture géographique varient beaucoup d’un cas à l’autre. Par ailleurs, l’Oregon compte sur un taux de participation plus élevé que la moyenne nationale lorsqu’il est question de participation à des programmes ACC. De plus, ces étudiants sont plus nombreux à s’inscrire à de nombreux cours du genre.

Sur le plan démographique, la recherche indique que l’étudiant participant à un programme du genre est plus susceptibles d’être Blanc, d’être une femme et d’avoir de forts résultats académiques. Les hommes, peu importe le groupe ethnique, participent moins à ces programmes que les femmes.

Caractéristiques et trajectoires des étudiants inscrits à des programmes accélérés au Minnesota

La deuxième étude (février 2017), qui a été mise de l’avant par Education Research Report, vise à brosser un portrait des étudiants de cet État qui participent à ces programmes accélérés et qui réussissent ainsi que de mieux comprendre leur trajectoire.

Les données à la base de l’étude ont été tirées du Minnesota Statewide Longitudinal Education Data System. C’est la cohorte 2011 des étudiants diplômés du secondaire de même que les écoles qui ont fait l’objet des analyses (N = 59 499).

Tout comme dans la première étude, la différence dans le taux de participation des différentes catégories démographiques et entre les différentes écoles a été analysée. Les chercheurs ont également retracé les différents modèles relativement à l’inscription aux programmes ainsi que les taux de succès à l’université dans les premières sessions chez les participants et non-participants. Enfin, ces chercheurs ont aussi établi un modèle linéaire afin de déterminer les liens entre la participation aux programmes accélérés et l’inscription à l’université, le succès et la persévérance, le tout en exerçant un contrôle de certaines caractéristiques à l’échelle des étudiants et des écoles.

Il s’avère que presque la moitié des étudiants des écoles secondaires du Minnesota ont participé à au moins un programme accéléré à ce niveau et que la moitié de ces participants se sont vu accorder des crédits (dual credit) par l’université à laquelle ils se sont inscrits. Les taux ont varié selon le programme et les sous-groupes d’étudiants. En effet, les étudiants défavorisés sur le plan économique, les minorités ethniques/raciales et les étudiants ayant de faibles résultats académiques n’ont pas participé aux programmes accélérés en même proportion que leurs pairs.

L’étude révèle également que la majorité des universités de l’État qui acceptent des étudiants ayant été inscrits à des programmes accélérés et obtenus des crédits se montrent très sélectives. Les étudiants participant ont eu un taux d’inscription à l’université, un taux de succès et un taux de réussite plus élevé que les non-participants. Même après le contrôle d’autres variables telles que le genre, l’ethnie, les résultats ACT/SAT, le statut économique, la taille de l’école secondaire, la différence demeure statistiquement significative.

 

 

Pour accéder directement à la recherche «Earning College Credits in High School: Options, Participation, and Outcomes for Oregon Students»

Pour accéder directement à la recherche «Characteristics and postsecondary pathways of students who participate in acceleration programs in Minnesota»

 

2- Enseignement et apprentissage>2.3- Programmes d'études4- Parcours d'études>4.2- Transitions interordres

© 2017 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés

Dompteurs de souris