Ouvrir le menu
1 avril 2015

Partagez cet article

La réussite des élèves issus de l’immigration au Québec

Un entretien avec Marie McAndrew, professeur à la Faculté des sciences de l’éducation à l’UDM, à la radio propose un aperçu du livre qui s’intéresse à l’intégration des immigrants et de la réussite de leurs enfants.

Les 13 auteurs, associés au Groupe de recherche immigration, équité et scolarisation (GRIÉS) mais issus de milieux différents, jettent un regard sur la réussite d’une population immigrante bien diversifiée. On y aborde les défis d’une population immigrante dans une classe, autant à Montréal, en banlieue de Montréal et en région. L’intégration en région pourrait être vue comme un défi d’intégration plus grand vu le plus petit nombre d’immigrants au sein de la population étudiante – c’est souvent moins de 5 %.

On fait face à des élèves qui réussissent mieux que leurs caractéristiques de départ le laisseraient présager.

Marie Mc Andrew nous apprend que la première génération d’immigrant réussit souvent mieux que la troisième. La première fait face à des défis d’intégration de taille. L’entretien aborde bien la situation de façon globale, n’oubliant pas d’aborder la scolarité dans le pays d’origine, de leur famille et de leur résilience.

Les jeunes dont il est question dans l’entretien radiophonique sur les élèves issus de l’immigration au Québec se retrouveront bientôt sur les bancs des cégeps et universités.

1- Caractéristiques socioculturelles de l'étudiant>1.5- Étudiant issu de l'immigration

© 2017 CAPRES all rights reserved / tous droits réservés

Dompteurs de souris